RMC Sport

PSG-Angers: le SCO en remet une couche sur le VAR et "demande du respect"

L'Angers SCO a pris la parole ce samedi pour fustiger les décisions arbitrales de son match perdu 2-1 face au PSG, vendredi soir en ouverture de la 10e journée de Ligue 1. Le club considère que le VAR n'est pas utilisé correctement.

"Nous n'avons pas l'habitude de râler", écrit le SCO en préambule. Mais pour le club d'Angers, les décisions arbitrales du match perdu vendredi soir face au Paris Saint-Germain (2-1) ne sont pas acceptables. Il l'a fait savoir dans deux tweets publiés quelques heures après la rencontre et qui ne manquent pas de susciter des réactions.

"Nous demandons simplement de la cohérence, de la justice, du respect. Du respect pour des joueurs, un staff, des supporters qui donnent tout. Parce que nous aimons le foot. Tout simplement", écrit le SCO, particulièrement mécontent que l'arbitrage vidéo ait accordé le penalty victorieux de Kylian Mbappé en fin de rencontre (les joueurs et le staff angevin réclamaient une faute de Mauro Icardi au début de l'action).

"Rien contre le PSG, rien contre la VAR en elle-même. Contre son utilisation hasardeuse génératrice de frustration et d'inéquité. Demain, nous en tirerons peut-être les bénéfices. Mais cela ne règlera pas le problème. Seul l'aspect sportif devrait influer sur l'issue d'un match", déplore pour conclure le club.

"Le VAR, ça commence à me fatiguer"

Après la rencontre, l'entraîneur Gérald Baticle était monté au créneau devant la presse pour fustiger le corps arbitral dirigé par Bastien Dechepy: "Il y a de la frustration, même de la colère, de l'incompréhension. Je ne me sens pas bien, j'ai toujours dit à ma famille que je ne pleurerais pas sur les décisions d'arbitre, mais c'est plus fort que moi. Je suis favorable à la VAR, qui corrige 80% des erreurs, mais quand vous êtes dans les 20% pas corrigés, c'est très dur. On revoit l'action dans la surface pour le penalty de Paris, et deux secondes avant, on n'a pas la possibilité de revoir celle où mon défenseur est allongé dans la surface?"

Romain Thomas, défenseur du SCO, n'a pas dit autre chose: "Le VAR, cela commence à me fatiguer cette histoire. On met des millions dans un truc, on ne sait même pas l'utiliser. Cela m'agace parce que je suis passionné, dévoué, je fais attention à ce que je fais. Il y a faute d'Icardi au départ de l'action, il me tire le bras, je tombe et après, il joue de sa position pour le penalty. Je suis frustré".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport