RMC Sport

PSG : Blanc hésite à faire tourner

Le PSG reçoit Lille ce samedi (17h) à l’occasion de la 26e journée de Ligue 1. A trois jours du 8e de finale aller de la Ligue des champions face à Chelsea, Laurent Blanc doit choisir entre aligner une équipe bis ou faire jouer son onze-type. Un dilemme que l’entraîneur parisien espère gérer du mieux possible.

C’est un match dont les supporters parisiens et Laurent Blanc se souviennent encore. Le 14 février dernier, le PSG reçoit Caen à l’occasion de la 25e journée de Ligue 1. Alors qu’ils mènent tranquillement 2-0, les Parisiens se font rejoindre dans les arrêts de jeu mais perdent surtout quatre joueurs sur blessures (Aurier, Cabaye, Marquinhos et Lucas). Une hécatombe, à trois jours de la réception de Chelsea en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Un scenario que Laurent Blanc ne pense pas voir se répéter ce samedi face à Lille (17h), là aussi à trois jours de recevoir les Blues. « Il y a eu beaucoup de choses négatives contre Caen l’an dernier, mais c’étaient des accidents, explique le coach parisien. J’avais entendu beaucoup de choses négatives après ce match, mais ça ne nous avait pas empêché de marcher sur les pieds de Chelsea (1-1 à l’aller, 2-2 au retour, ndlr). On avait fait un très grand match. » 

Blanc : « Les joueurs disent tous : "Moi, je veux jouer" »

S’il n’a pas souhaité dévoiler le onze qu’il alignera face au LOSC, Blanc n’a pas caché qu’il hésitait entre aligner son équipe-type ou opérer un large turn-over. « Je ne sais pas s’il faut faire reposer les joueurs ou pas. Si tu les fais reposer et qu’ils manquent de compétitivité, tu vas dire qu’ils ont trop coupé. La seule certitude, c’est que si tu ne les fait pas jouer, ils ne vont pas se blesser. J’ai discuté avec pas mal de joueurs et ils disent tous : "Moi, je veux jouer". C’est une très, très bonne chose. Quand tu joues un match de Champion’s League, le match d’avant tu y penses, mais les joueurs sont capables de gérer ça. Certains joueront demain et seront présents mardi aussi. »

Quelle que soit l’équipe alignée, Blanc ne compte pas prendre ce match à la légère, d’autant plus que le PSG espère allonger son record d’invincibilité en championnat (34 matchs). « Il y a des matchs plus sympas ou excitants à jouer. J’espère qu’il y en aura beaucoup cette saison. Mais on a un effectif de 25 joueurs pour être compétitifs dans toutes les rencontres et on a à cœur de poursuivre la série. » Et de conclure en philosophant : « On ne change pas une équipe qui gagne, mais vu le parcours qu’on fait, ce serait toujours la même équipe qui débuterait. Et on aurait d’autres problèmes. »

Verratti encore à l’écart à l’entraînement

Pendant les 15 minutes d’entraînement du PSG ouvertes à la presse, ce vendredi après-midi, Marco Verratti, Javier Pastore et Gregory van der Wiel ont d’abord continué de s’entraîner à part après leurs retours de blessures. Après dix minutes, Pastore et van der Wiel sont allés rejoindre les autres joueurs pour un toro. Verratti est resté seul. Ezequiel Lavezzi, en partance pour la Chine, a participé à l’entraînement.

AA avec GQ