RMC Sport

PSG: Dugarry "gêné" par les déclarations de Mbappé après son triplé

Auteur d'un triplé mardi soir à Bruges en Ligue des champions, dès sa sortie du banc, Kylian Mbappé a reconnu après la victoire du PSG (5-0) qu'il boudait au coup d'envoi, et voulait montrer qu'il est difficile de se passer de lui. Une déclaration qui n'a pas plu à Christophe Dugarry.

Kylian Mbappé a été l'attraction de la victoire parisienne, mardi soir à Bruges en Ligue des champions (5-0). Parce qu'on l'a vu bouder sur le banc de touche avant son entrée en jeu, parce qu'on l'a vu - surtout - signer un incroyable triplé en moins d'une demi-heure, et parce qu'on l'a entendu, aussi, faire une sortie remarquée après le coup de sifflet final.

"C'est vrai que je voulais débuter, je pensais que j'allais débuter. Le coach a choisi et il faut accepter. Mais je voulais rentrer et montrer que c'est difficile de se passer de moi, confiait à chaud l'attaquant parisien. Quand je n'étais pas là, les autres ont très bien joué et je veux me bagarrer pour garder ma place et aider l'équipe au maximum." Des mots forts... qui n'ont pas forcément plu à Christophe Dugarry.

"Je ne dis pas que Mbappé n’est pas un mec bien, mais cela fait plusieurs déclarations où il est dans une logique assez personnelle"

Au lendemain du succès du PSG, le consultant RMC Sport a pointé l'attitude du jeune buteur dans Team Duga. "Pour moi c’est une maladresse, estime-t-il. Cette petite phrase ("montrer qu'il est difficile de se passer de moi") me dérange. Tout le reste de son interview, c’est parfait, parce qu’il parle de ses partenaires, du collectif… Mais cette phrase m’a gêné, peut-être parce que je suis d’une autre génération, dépassé par le football d’aujourd’hui où le collectif n’est pas la priorité, où l’on pense plus souvent à soi. C’est ça qui me met mal à l’aise. C’est peut-être un peu dur de ma part vis-à-vis de Kylian Mbappé, mais je n’ai pas envie que le rêve se brise avec ce garçon. Il est tout aussi important d’être un mec bien qu’un grand joueur. Je ne dis pas que Mbappé n’est pas un mec bien, mais cela fait plusieurs déclarations où il est dans une logique assez personnelle."

Ce qui rappelle à Duga un autre joueur du PSG... "Je trouve qu’il se 'Neymarise', observe le champion du monde 1998. Je préférerais qu’il traîne avec Gueye, Herrera ou Di Maria. Alors oui, c’est moins marrant de traîner avec des évangélistes, c’est plus festif avec Neymar, mais bon… Comme je le disais, j’ai peur que le rêve se brise avec ce garçon, je sens que les choses peuvent vite tourner au 'pas bien'."

"Le fait que tu sois génial, c'est à nous de le dire"

Le membre de la Dream Team précise sa pensée: "J’aime ce que le PSG dégage actuellement: cette humilité, cette modestie à l’approche des matches, ce goût du travail. Je n’ai pas envie qu’à nouveau, il y ait ce sentiment de 'je me la raconte'. Et je trouve que par moments, Kylian se la raconte. Mais je ne veux pas voir une guerre d’egos, de statistiques, ou le voir prendre le ballon du triplé dès la fin du match." Et Duga de conclure: "Le fait que tu sois génial, c’est à nous de le dire."

Frank Leboeuf, lui, trouve en revanche des circonstances atténuantes à Mbappé. "Si la déclaration où il disait qu’il voulait plus de responsabilités, qui était réfléchie en plus, était nulle à chier, là c’est différent. On parle d’un gamin de 20 ans qui revient de blessure, qui marque trois buts, qui s’enflamme un peu, et qui, si on regarde la déclaration entière, s’aperçoit tout de suite qu’il est allé trop loin. On voit qu’il descend d’un ton, il sait qu’il vient de dire une connerie. […] Et puis je me rappelle aussi la fois où il avait été puni à Marseille, pour être arrivé en retard à une réunion. Ça fait deux fois où il fait la gueule, mais quand il rentre sur les terrain, il offre les trois points. La mentalité, elle est là."

Team Duga