RMC Sport

PSG: Kays Ruiz au coeur de tensions entre le club et son entourage

Présenté comme l'un des joueurs les plus prometteurs du centre de formation du PSG, le jeune Kays Ruiz-Atil sera en fin de contrat en juin 2021. Or, les négociations pour une prolongation sont bloquées, car son entourage souhaite qu'il puisse s'entraîner avec le groupe pro, ce que le club refuse de garantir.

Il est considéré comme l’une des plus belles promesses du centre de formation du Paris Saint-Germain. Mais la progression du jeune milieu de terrain Kays Ruiz-Atil, natif de 2002, connaît quelques obstacles depuis le début de la saison...

Arrivé au PSG en 2015, l’ancien Barcelonais sort d’un exercice 2018-2019 réussi sous les ordres de Thiago Motta avec les U19 du club, où il était surclassé. Après cette année où, de son propre aveu, il a le plus progressé grâce à l’entraîneur italien, Kays Ruiz-Atil s’attendait donc à avoir une chance de monter s’entraîner avec le groupe professionnel. Sans équipe réserve, le Franco-Marocain espérait pouvoir passer un cap en allant participer à quelques séances à l’échelon supérieur. Surtout que les meilleurs de ses coéquipiers ont déjà pu y goûter. Sans succès.

Les négociations pour une prolongation n'avancent plus

En fin de contrat professionnel en juin 2021, Kays Ruiz-Atil, via son entourage, avait pourtant entamé des négociations, à la demande du club, pour prolonger son bail dans la capitale française. Deux ans supplémentaires, comme évoqué oralement dans les discussions pour sa signature à Paris. Une entame de négociations logiquement suivie d’une proposition parisienne. Cependant, l’entourage du joueur a souhaité avoir des garanties sportives avant de signer un nouveau bail. Notamment sur ce point précis: pouvoir s’entraîner avec le groupe professionnel. Ce que le Paris Saint-Germain a refusé, en expliquant qu’un entourage n'a pas à dicter des conditions qui sont à la charge du staff technique.

Leonardo, interlocuteur direct du clan Ruiz, a expliqué qu’il fallait prendre son temps avec le joueur, et qu’il n’y avait aucun moyen de lui forcer la main. Depuis, les négociations n’avancent plus. Paris, de son côté, continue d’affirmer sa volonté de conserver Kays Ruiz-Atil. Mais le club assure vouloir aller à son rythme.

Loïc Tanzi et Mohamed Bouhafsi