RMC Sport

PSG: la banderole de soutien des ultras pour Mbappé

Les membres du Collectif Ultras Paris ont déployé une banderole ce dimanche devant le Parc des Princes pour défendre Kylian Mbappé, cible de critiques depuis l'élimination des Bleus à l'Euro.

Kylian Mbappé peut compter sur le soutien de ses supporters. Les membres du Collectif Ultras Paris ont déployé une banderole ce dimanche devant le Parc des Princes pour défendre l’attaquant du PSG. "Racisme, lynchage médiatique : soutien à K.M", peut-on lire sur ce message relayé sur les réseaux sociaux. Une réponse, entre autres, aux critiques visant Mbappé depuis l'élimination des Bleus par la Suisse en huitièmes de finale de l'Euro. Au-delà de son tir au but manqué ce soir-là à Bucarest, le champion du monde est considéré par certains comme l'un des principaux responsables du fiasco français, en raison de son manque d'efficacité durant le tournoi.

Mbappé victime d'insultes

Impliqué dans la plupart des buts français inscrits contre l’Allemagne (1-0), la Hongrie (1-1), le Portugal (2-2) et la Suisse (3-3, 5-4 tab), il n’est toutefois pas parvenu à marquer. Son attitude a aussi été décriée. Ses différends avec Olivier Giroud et sa volonté de tirer les coups francs n’ont pas toujours été bien compris. Après la sortie de route en huitièmes, Mbappé avait posté un message en forme de mea culpa sur les réseaux: "La tristesse est immense, nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Je suis désolé pour ce penalty. J’ai voulu aider l’équipe mais j’ai échoué. Trouver le sommeil sera difficile, mais c’est malheureusement les aléas de ce sport que j’aime tant."

Kylian Mbappé a malheureusement été confronté à des insultes sur les réseaux sociaux. France Info rapporte d'ailleurs que le député martiniquais Serge Letchimy a adressé un courrier au ministre de la justice Eric Dupond-Moretti pour dénoncer "des propos injurieux, racistes" visant Kylian Mbappé depuis l'élimination des Bleus. "Les préjugés sont tenaces, le racisme s'exprimant avec plus de violence chaque jour, gangrenant la société française, déplore-t-il dans cette lettre. Il faut que cela cesse. Voilà pourquoi aucune tolérance ne doit permettre que ce mal s'installe."

RR