RMC Sport

PSG: le clan Ben Arfa, qui s'est senti discriminé, ne lâche pas et réclame des dommages et intérêts

Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa - AFP

Après la mise au placard d'Hatem Ben Arfa au PSG, les représentants du joueurs demandent des dommages et intérêts.

Il n’est peut-être plus sous contrat, mais l'histoire entre Hatem Ben Arfa et le Paris Saint-Germain n’est pas tout à fait terminée. Ce mardi, le représentant du joueur, Christophe Bertrand, fils de son avocat Jean-Jacques, était face à la commission juridique de la LFP pour demander au PSG des dommages et intérêts.

Selon lui, la valeur de son client a été dépréciée à cause d'une trop longue période sans jouer qu'il considère comme une placardisation injustifiée, l’avocat parlant même de discrimination. Aucun chiffre n'a cependant été avancé par Me Bertrand, qui souhaite saisir le Conseil des Prud'hommes.

Pour le PSG, une décision purement sportive

Le PSG, représenté devant la commission par son directeur juridique, réfute pour sa part l'argument du clan Ben Arfa en expliquant qu'il ne s'agissait que d'une décision purement sportive, et que le joueur aurait pu quitter le PSG l'hiver dernier.

Pour rappel, le Français n’a plus joué le moindre match officiel depuis le 5 avril 2017. Libre depuis le 30 juin, il pourrait rebondir du côté de Nice.

LB