RMC Sport

PSG-Metz: les Parisiens étaient "morts" dans le vestiaire

Le PSG a puisé dans ses réserves pour l’emporter face à Metz, mercredi au Parc des Princes (1-0), à neuf contre onze. De quoi mettre les organismes des Parisiens à rude épreuve. Et engendrer beaucoup de fatigue, comme l’a confirmé Thomas Tuchel après la rencontre.

L’image a fait le tour des réseaux mercredi soir. Allongés côte à côte sur la pelouse du Parc des Princes, Angel Di Maria et Ander Herrera reprennent leur souffle tant bien que mal. Les visages marqués, complètement à bout de force. Quelques secondes plus tôt, l’Argentin vient de délivrer un centre mal négocié par le gardien de Metz, que Julian Draxler a poussé de la tête dans le but vide. A la 93e. Un but salvateur pour le PSG. Le seul de la soirée (1-0). Au bout du bout de l’effort. Au terme d’une rencontre particulièrement intense sur le plan émotionnel, et surtout physique.

Car les champions de France ont terminé ce match en retard de la première journée de Ligue 1 à neuf contre onze. La faute à l’exclusion d’Abdou Diallo et la sérieuse blessure de Juan Bernat. Malgré ces coups du sort, les champions de France n’ont rien lâché pour aller arracher leur premier succès de la saison, après deux défaites inaugurales à Lens et contre l’OM (1-0 à chaque fois). Avec le jeune Bandiougou Fadiga, qui a fêté sa première apparition en pro dans un contexte très spécial.

"Les joueurs sont super fatigués"

Un scénario qui a obligé les joueurs de Thomas Tuchel a puisé dans leurs réserves. Jusqu’à flirter avec la ligne rouge. "L’équipe est morte dans le vestiaire, a expliqué le coach parisien après ce succès in-extremis. Les joueurs sont supers fatigués. On doit récupérer car on a un autre match." Effectivement, Paris n’aura pas beaucoup de temps pour s’en remettre. Les partenaires de Marquinhos ont rendez-vous dès dimanche à Nice (13h) pour la quatrième journée de L1. Reste à savoir dans quel état de fraîcheur ils se présenteront sur la pelouse de l’Allianz Riviera.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur