RMC Sport

PSG-Monaco : les notes

-

- - AFP

A l’issue d’un match enlevé, avec beaucoup d’occasions, le Paris Saint-Germain a concédé logiquement le match nul face à Monaco ce dimanche (1-1). Et ce malgré l’ouverture du score de Lucas et le récital de Javier Pastore.

PSG

Salvatore Sirigu : 5

Il ne peut pas grand-chose sur le but de Martial (92e). Le gardien parisien était battu en revanche sur la frappe de Kurzawa sauvée par Van der Wiel (61e).

Gregory Van der Wiel : 6,5

Une jolie prestation du latéral droit néerlandais, précieux sur ses centres millimétrés. Mais pas seulement. Auteur d’un sauvetage in extremis sur une tentative de Kurzawa (61e), il évite une catastrophe.

David Luiz : 6

David Luiz, c’est du costaud. Le Brésilien s’est érigé en rempart infranchissable en première période, bien aidé par son entente avec Zoumana Camara. Plus confus en deuxième mi-temps, il a parfois été mis en difficulté par les assauts monégasques.

Zoumana Camara : 5,5

Zoumana Camara et David Luiz s’entendent bien en charnière centrale. Et ça s’est vu en première période. Plutôt solide « Papus ». Jusqu’à la 92e minute où ni lui ni le Brésilien ne parviennent à dégager le ballon. Martial en profite et égalise. Cruel.

Maxwell : 5

Mis en difficulté par Fabinho pendant toute la première mi-temps, le Brésilien a repris l’ascendant en deuxième période, en combinant bien avec Pastore.

Marco Verratti : 6

De jolis gestes et de la solidité en première période pour Marco Verratti, qui a manqué l’occasion d’inscrire son deuxième but sous les couleurs parisiennes en début de rencontre, sur une remise de Lucas (7e). Blessé dans un duel avec Kondogbia, il a cédé sa place à Jean-Christope Bahebeck (7) en deuxième période. Le Français s’est montré très percutant. Il a d’abord cru s’offrir un but mais a vu sa frappe contrée par Subasic (57e). A son crédit, il est l’auteur du centre sur le but de Lucas (71e).

Thiago Motta : 4

Où est passé le Thiago Motta étincelant de Ligue des champions ? L’Italien a montré… eh bien pas grand-chose en fait. Pas rassurant défensivement, peu inspiré à la relance. En un mot : décevant.

Blaise Matuidi : 6

Sans être étincelant, l’international français a livré une bonne prestation en trouvant facilement un Javier Pastore très en forme. Bien en jambes et rassurant défensivement.

Lucas : 6

Un match correct pendant une bonne heure de jeu, ponctué par une occasion sur un caviar de Pastore (26e), détournée par Kurzawa. Ses efforts sont récompensés par l’ouverture du score sur un service de Bahebeck (71e).

Edinson Cavani : 4

Un match assez catastrophique pour l’Uruguayen. Ses coéquipiers l’ont peu trouvé. Et quand ils l’ont fait, Cavani s’est troué. Comme sur cet énorme raté dans la surface, peu avant l’heure de jeu. Une nouvelle occasion manquée de marquer des points à la pointe de l’attaque en l’absence de Zlatan Ibrahimovic.

-
- © AFP

Javier Pastore : 7

Sans doute le meilleur Parisien techniquement. Javier Pastore a régalé son monde par des gestes de grande classe, comme il en a le secret. Pour preuve, son combo semelle-talonnade à la 22e minute, pour adresser un caviar à Edinson Cavani, qui se rate totalement. Remplacé par Yohan Cabaye (76e).

MONACO

Danijel Subasic : 6

Peu d’interventions à faire pour le gardien monégasque… jusqu’à cet arrêt fantastique : une solide claquette sur une tentative de Bahebeck (57e), qui vient sauver son camp. Il est fusillé à bout portant par Lucas sur l’ouverture du score parisienne.

Fabinho : 5

Il a mené la vie dure à Maxwell en première période avant de s’éteindre peu à peu. Il lâche complètement le marquage de Lucas sur le but du Brésilien.

Andrea Raggi 5

Andrea Raggi a rattrapé ses errements défensifs de la première mi-temps en se montrant plus solide en seconde. Notamment lors de son intervention sur les hésitations de Cavani (79e).

Ricardo Carvalho : 7

Sa convocation avec l’équipe du Portugal l’a peut-être reboosté. En tout cas, Carvalho a rendu une jolie copie en rassurant les siens à plusieurs reprises, notamment après l’ouverture du score parisienne.

Layvin Kurzawa : 6

Depuis le début de saison, Layvin Kurzawa déçoit rarement. S’il a montré un peu plus de déchet technique qu’à l’accoutumée, le latéral gauche s’est montré très volontaire, au four et au moulin, en récupération, en relance, en soutien de Ferreira Carrasco. Précieux.

Moutinho 5

Une prestation correct mais sans étincelle pour Moutinho, qui s’est montré plus efficace face à David Luiz en seconde période.

Tiemoué Bakayoko : 5

Discret. Très discret. Trop discret. Surtout en récupération. En fait, Tiemoué Bakayoko a attendu la 49e minute pour se montrer, en combinant avec Dirar. Pas grand-chose d’autre.

Geoffrey Kondogbia : 7

Peu en vue lors de ses dernières sorties, Kondogbia s’est montré bien plus convaincant ce dimanche, peut-être surmotivé par la forte opposition. Son entente avec Kurzawa et sa présence athlétique ont rendu bien des services en récupération. Une belle prestation.

Nabil Dirar 5

Sans livrer une mauvaise performance, Nabil Dirar s’est montré plutôt discret côté monégasque, concédant plus de déchet technique que ses coéquipiers. Logiquement sorti au profit de Bernardo Silva, discret lui aussi (64e).

Lucas Ocampos : 6

Lucas Ocampos a signé un match plutôt convaincant. Sa tentative sur une perte de balle de David Luiz, qui a frôlé la barre de Sirigu, a sonné la révolte de l’ASM au quart d’heure de jeu. Remplacé par Martial (74e), auteur du but de l’égalisation dans le temps additionnel.

Yannick Ferreira Carrasco : 7

Préféré à Martial ou Germain à la pointe de l’attaque, il pleinement justifié sa titularisation. En se montrant dangereux d’abord, notamment sur sa reprise qui vient heurter la barre transversale juste avant la pause (44e). En se révélant précieux en récupération surtout, grâce à de bons replis défensifs.

La rédaction