RMC Sport

PSG-Monaco: Tuchel répond aux doutes sur le 4-4-2

Après le nul spectaculaire face à Monaco, ce dimanche en clôture de la 20e journée de Ligue 1 (3-3), Thomas Tuchel a évoqué son fameux système en 4-4-2, avec Neymar, Di Maria, Mbappé et Icardi. Et le coach du PSG en a profité pour pointer quelques axes de progression.

Thomas Tuchel a reconduit son schéma en 4-4-2 lors du choc face à Monaco, ce dimanche, en clôture de la 20e journée de Ligue 1 (3-3). Mais après avoir roulé sur Saint-Etienne, mercredi dernier en Coupe de la Ligue (6-1), le PSG a eu nettement plus de mal face au club de la Principauté. En alignant Neymar, Angel Di Maria, Kylian Mbappé et Mauro Icardi, les champions de France se sont créés de nombreuses occasions au Parc des Princes. Mais ils en ont concédé tout autant. Voire plus. Avec Marco Verratti et Idrissa Gueye souvent incapables de colmater les brèches dans l’entrejeu.

"On a donné trop d’espaces, c’est clair, reconnaît Tuchel. Si on attaque, on doit protéger les espaces. On ne l’a pas fait. Monaco a la qualité pour sortir du pressing, trouver des solutions sous pression. Si on perd quelques ballons faciles dans des zones dangereuses et si on ne se protège pas en fermant les espaces quand on attaque, Monaco a la qualité pour nous contrer (…) C’était un peu trop ouvert pour moi. Je ne suis pas en colère, parce que nous sommes aussi très dangereux. Mais malheureusement, on a fait match nul."

"Se servir de ce match pour s’améliorer"

De quoi faire réfléchir le coach parisien sur la possibilité de reconduire ce 4-4-2 lors des grandes affiches? "Après le 6-1 contre Saint-Etienne qui a joué à dix, tout le monde a dit: ‘Il a trouvé le système'. Les quatre fantastiques. Est-ce qu’il va jouer contre Dortmund comme ça (en 8e de finale aller de Ligue des champions)?. J’ai toujours répondu que ce n’est pas le système qui compte, c’est la manière dont on joue. Le système, ce n’est pas la question."

Cette rencontre face à une séduisante équipe de l’ASM (la première à marquer trois fois à Paris en L1 depuis l’arrivée des investisseurs qataris) a tout de même mis en lumière des lacunes importantes. "On doit se concentrer sur notre couverture quand on attaque et aussi sur notre pressing. On doit jouer avec précision et être plus costauds dans les duels, reconnaît Tuchel. C’est nécessaire. Je vais revoir ce match et l’analyser. On va rester calme. On doit accepter ce résultat et s’en servir pour s’améliorer. C’était un match de niveau Ligue des champions. C’était aussi le moment d’essayer avec le 4-4-2 et donner confiance aux joueurs. On doit s’ajuster et réessayer mercredi contre la même équipe (à Louis II, en match en retard de la 15e journée de L1)."

AJ avec LT et AR