RMC Sport

PSG-Nîmes, les notes: Mbappé en patron, Draxler transparent

Le PSG l’a facilement emporté ce dimanche soir contre Nîmes, en clôture de la première journée de Ligue 1 (3-0). Appliqués, les Parisiens ont profité des éclairs de Kylian Mbappé et des erreurs de la défense gardoise pour lancer leur saison en championnat. Pablo Sarabia s’est illustré, au contraire de Julian Draxler.

PSG

Mbappé un patron aux deux visages

Aligné dans le couloir gauche en première période, Kylian Mbappé a eu un peu de retard à l’allumage ce dimanche. Peu inspiré avant la pause, le champion du monde s’est réveillé au retour du vestiaire. Bien servi par Juan Bernat, l’attaquant de 20 ans a inscrit son premier but de la saison en Ligue 1 d’une frappe puissante sous la barre. Le natif de Bondy a marqué son 21e pion de l’année 2019 en championnat. Personne n’a fait mieux dans les cinq grands championnats (à égalité avec Lionel Messi). Histoire de soigner ses statistiques, Kylian Mbappé a également délivré une passe décisive pour Angel Di Maria.

Pablo Sarabia a marqué des points

Recruté pour étoffer l’effectif parisien sans pour autant figurer parmi les premiers choix de Thomas Tuchel, l’Espagnol a montré de belles choses tout au long de l’été. Très actif sur son côté droit, l’ancien Sévillan a profité de l'absence de Neymar pour se mettre en valeur. Ses passes ont apporté de la verticalité au jeu des Parisiens et c’est sur un de ses corners que le PSG a obtenu son penalty. Pablo Sarabia a reçu une belle ovation de la part des supporters, à son remplacement à l’heure de jeu.

Julian Draxler est passé à côté

Le champion du monde 2014 avait une belle carte à jouer ce dimanche. Mais à l’inverse de Pablo Sarabia, Julian Draxler n’a pas saisi sa chance. Rarement trouvé au cœur de la défense adverse, l’ancien de Wolfsburg a souvent pris de mauvaises décisions. Techniquement, il n’a pas non plus été parfait dans la réalisation.

Alphonse Aréola: 6

Juan Bernat: 6

Abdou Diallo: 6

Thiago Silva: 6

Thilo Kehrer: 6

Julian Draxler: 4,5

Marco Verratti: 6,5

Marquinhos: 6

Pablo Sarabia: 7

Edinson Cavani: 6,5

Kylian Mbappé: 7

Nîmes

Bernardoni a limité la casse

Si Nîmes a longtemps empêché le PSG de s’envoler au tableau d’affichage c’est grâce à son gardien. Auteur de plusieurs belles parades devant les attaquants parisiens, et d’une remarquable sortie dans les pieds de Kylian Mbappé, Paul Bernardoni a cédé une première fois sur penalty. Lâché par le marquage trop large de ses défenseurs, il s’est fait fusillé à bout portant sur les deuxième et troisième buts du PSG.

Pablo Martinez, la recrue s’est trouée

Nîmes n’a pas beaucoup recruté cet été et Bernard Blaquart attend encore du renfort d’ici la fin du mois d’août. Tout juste arrivé de Strasbourg et censé apporter son expérience à la défense des Crocos, Pablo Martinez s’est raté face au PSG. Malchanceux en première période, sa main involontaire a offert un penalty aux joueurs de Thomas Tuchel. Encore coupable sur le deuxième but parisien, le central a lâché le marquage sur Kylian Mbappé et permis aux locaux de faire le break.

Paul Bernardoni: 5,5

Florian Miguel: 4

Pablo Martinez: 3

Anthony Briançon: 4,5

Sofiane Alakouch: 4

Théo Valls: 4,5

Gaëtan Paquiez: 4

Antonin Bobichon: 4,5

Romain Philippoteaux: 4

Zinedine Ferhat: 4

Renaud Ripart: 4,5

Jean-Guy Lebreton