RMC Sport

PSG-OL : un choc qui fait pschitt

Ce PSG-Lyon aurait dû être le sommet de la saison. Avec 19 points d’écart entre le leader de Ligue 1 et un OL décimé par les blessures, difficile d’imaginer autre chose qu’une victoire des Parisiens dimanche soir en clôture de la 18e journée de championnat.

« Apparemment, ce match ne vous fait pas rêver… » A 24 heures de PSG-Lyon au Parc des Princes, Laurent Blanc s’est étonné ce samedi de ne voir qu’une petite poignée de journalistes en salle de presse. « Normalement, un match contre Lyon est un choc médiatique, comme contre l’OM », rappelle-t-il.

Oui mais ça, c’était avant. Avant que Paris ne survole les débats en Ligue 1, transformant chaque adversaire en faire valoir. Avant que le vestiaire de l’Olympique Lyonnais ne soit plombé par les tensions et les blessures.

Fournier : « Il n’y a que nous qui pouvons y croire »

Contrairement à la saison passée, de choc il n’est donc pas question entre deux équipes séparées par 19 points au classement. « Il n’y a que nous qui pouvons y croire, soupire Hubert Fournier, l’entraîneur des Gones. Il y a à la fois une supériorité du PSG en matière d’effectif et quelques avantages annexes qui leur permettent de mieux aborder cette rencontre. »

Avec un jour de récupération en moins et sans Lacazette, Valbuena, Umtiti ni Jallet, tous blessés, l’OL tentera de s’appuyer sur le très léger regain de confiance né après le succès à Valence (0-2) mercredi en Ligue des champions pour créer l’exploit au Parc. « Sur un match, il y a toujours de l’espoir », lâche Hubert Fournier, qui pourrait presque en dire autant de sa situation personnelle, ses jours sur le banc rhodanien étant comptés…

AB avec EJ à Lyon et LB à Paris