RMC Sport

PSG: pourquoi Leonardo a autant la cote à Paris

Selon nos informations, Leonardo s’apprête à retrouver le PSG six années après avoir quitté son poste de manager général. Une bonne nouvelle pour les supporters parisiens, toujours très attachés à leur ancien joueur qui avait aussi lancé le projet qatari en 2011.

Leonardo rentre au bercail. Comme nous vous le révélions un peu plus tôt, le Brésilien de 49 ans s’apprête à faire son grand retour à la direction sportive (ou en tant que président délégué) du club de la capitale, après six années passées hors du giron. Une nouvelle qui pourrait précipiter le départ d’Antero Henrique mais aussi déclencher un enthousiasme latent chez les fans parisiens, pas gâtés en Ligue des champions cette saison. Pour eux, le Brésilien n'a pas pas l'esprit défaitiste qui habite le PSG depuis la remontada subie à Barcelone le 8 mars 2016. Mieux, il incarne toujours le changement de dimension connu par le PSG avec l’arrivée des investissements qatariens.

Leonardo a changé le visage du PSG en 2011

Ancien grand joueur du club parisien (1996-1997), vainqueur de la Coupe du monde 1994 avec le Brésil, l'ex-manager général avait frappé fort dès son premier mercato à l’été 2011. Nanti d’un réseau italien de grande qualité, Leonardo avait éclipsé les Nicolas Douchez ou Kevin Gameiro au profit de joueurs de classe internationale, parmi lesquels les stars Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Maxwell, Thiago Motta ou les pépites Javier Pastore ou Marco Verratti. Homme de poigne, le Brésilien avait aussi réussi le premier coup de force de l’ère qatari, en licenciant Antoine Kombouaré au profit d’un grand nom, italien également : Carlo Ancelotti. Un recrutement inédit sur un banc en Ligue 1, à même d’amener un premier titre de champion depuis 1994 au PSG la saison suivante, en mai 2013.

Expérience courte, de deux ans à peine et seulement ternie par une suspension de neuf mois après une bousculade avec un arbitre en Ligue 1, la réussite de Leonardo a pourtant laissé un souvenir impérissable aux fans parisiens, très prompts à rappeler l’héritage laissé par leur ancienne gloire. Parti le 10 juillet 2013 (six jours avant l’arrivée d’Edinson Cavani, qui l'a lui-même bouclée), "Leo" n’a pas connu les mêmes succès hors de Paris. Bref entraîneur d’Antalyaspor en 2017, il n’a pas non plus laissé un souvenir impérissable à la direction sportive du Milan AC cette saison.

Qu’importe, sa personnalité solaire et son sens des affaires, couplé un à look élégant et des prises de parole loquaces, devraient à nouveau faire le bonheur du PSG dans les mois à venir. Toujours selon nos informations, la première mission de l’ancien international est d’ailleurs connue: faire venir le très courtisé Matthis De Ligt et présenter le défenseur de l'Ajax Amsterdam au moment de son arrivée dans la capitale française. Les fans parisiens peuvent continuer à frétiller.

PL