RMC Sport

PSG: quel bilan pour Unai Emery?

Unai Emery

Unai Emery - AFP

Arrivé à l'aube de la saison 2016\/2017 en remplacement de Laurent Blanc, Unai Emery était venu au PSG avec de grandes promesses. Trois fois vainqueur de la Ligue Europa, le Basque espérait emmener Paris vers les sommets de la Ligue des champions. Quel est son bilan après l'annonce de son départ?

Lorsque Unai Emery a signé à Paris, c'était le changement d'entraîneur qui devait permettre au PSG de passer un cap en Europe. Le coach basque, trois fois vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville, avait une réputation de grand tacticien: du jeu vertical, un 4-2-3-1 qui affichait des promesses lors des premiers matches amicaux, tout était réuni pour une belle histoire entre Emery et le PSG. Deux saisons plus tard, le club de la capitale n'a toujours pas réussi à franchir ce palier sur la scène européenne. Et Emery va quitter le club de la capitale en fin de saison comme il l'a confirmé ce vendredi.

A lire > Unai Emery annonce son départ en fin de saison !

Une tactique qui n'a pas plu aux cadres parisiens

Les matches amicaux de la saison 2016/2017 ont permis d'entrevoir un début de révolution tactique au PSG avec l'instauration d'un 4-2-3-1, des latéraux jouant dans une position très haute et un milieu sentinelle redescendant très bas presque au niveau de la défense. Ce schéma de jeu prôné par Unai Emery était basé sur un jeu très vertical plutôt que sur un jeu de possession et de conservation de balle voulu par Laurent Blanc.

Mais dès le début de la saison dernière, Canal+ avait révélé que les cadres avait demandé un changement de tactique et un retour au fameux 4-3-3 de Blanc. Depuis, Paris évolue dans ce schéma immuable et peu importe les joueurs utilisés comme Draxler en relayeur ou Pastore sur un côté.

Des résultats contrastés: un PSG à deux vitesses

Dominateur en Ligue 1 sous Carlo Ancelotti et Laurent Blanc, le Paris Saint-Germain n'a pas réussi à remporter le titre de champion de France l'an passé. Avec les arrivées conjointes de Kylian Mbappé et de Neymar, Unai Emery a reçu de l'aide pour dominer la saison 2017/2018. Le PSG est encore en lice pour battre ou égaler de nombreux records de Ligue 1: plus grand nombre de victoires à domicile sur une saison (Saint-Etienne, 19 victoires en 1974-75), plus grand nombre de points (PSG, 96 en 2015-16), plus grand nombre de victoires sur une saison (PSG et Monaco, 30 victoires en 2015-16, 2016-17), plus grand nombre de buts marqués (RC Paris, 118 buts en 1959-60), plus grande différence de buts (PSG +83 en 2015-16).

A lire > Unai Emery donne la marche à suivre pour gagner la Ligue des Champions

En Ligue des champions, c'est tout autre, le PSG a montré une très belle copie contre le FC Barcelone en huitièmes de finale à domicile la saison passée, une victoire 4-0, c'était la grande victoire d'Emery. Mais le match retour n'a pas confirmé ce scénario avec celui qu'on connaît tous, la remontada et le fameux 6-1 pour le FC Barcelone. Cette saison, avec une première place dans son groupe, une victoire contre le Bayern Munich, le PSG n'a pas eu de réussite au tirage au sort et est tombé sur le double tenant du titre, le Real Madrid. Si le PSG avait bien entamé son match aller, Emery n'a pas remporté la bataille du coaching: la sortie de Cavani pour Meunier, Lo Celso en sentinelle...

Le bilan européen d'Emery est donc très négatif avec seulement deux huitièmes de finale de Ligue des champions. Beaucoup trop maigre pour les grandes ambitions parisiennes.

L'après-Emery au PSG

En somme, le bilan d'Unai Emery au Paris Saint-Germain est peu glorieux avec une sortie en huitièmes de finale deux années de suite, un titre perdu lors de la saison 2016-2017 mais une domination sans faille en France cette année. Le technicien allemand Thomas Tuchel devrait venir Paris avec le même espoir posé en lui, celui d'être capable d'imposer ses idées aux cadres du club. Ce qu'Unai Emery n'est jamais parvenu à faire en deux ans de règne au Paris Saint-Germain. L'objectif ne changera pas pour le club de la capitale : remporter la Ligue des Champions.

R.T.