RMC Sport

PSG : Timothy Weah rêve de marcher sur les traces de son père

Actuellement prêté au Celtic Glasgow, Timothy Weah va revenir au PSG l’été prochain. Où il rêve de suivre les traces de George, son glorieux père. Interviewé par le Parisien, le jeune Américain a de très hautes ambitions pour la saison prochaine.

Timothy Weah s’aguerrit actuellement en Ecosse. Barré par les stars au PSG, le jeune international américain (huit sélections un but) a été prêté pour six mois au Celtic Glasgow en janvier dernier. Auteur de deux buts en neuf matchs de Premiership écossaise, le talent parisien compte revenir à Paris pour s’imposer. Et ainsi marcher sur les traces de son glorieux père, George, Ballon d’or en 1995. Une filiation d’envergure, pas si dure à porter selon ses dires.

"J’ai envie que les gens disent, ‘Waouh Tim a suivi son père’"

"Ça ne me dérangeait pas qu’on me considère comme ça (ndlr, le fils de George). J’étais toujours concentré sur le foot, sur ce que je faisais sur le terrain. Ça ne change rien pour moi, explique posément Weah dans une interview accordée au Parisien. Je suis fier de mon père (Joueur du PSG entre 1992-1995), je ne peux pas dire l’inverse : il a tout fait dans sa vie et j’ai envie de suivre ses traces. J’ai envie que les gens disent : 'Waouh, Tim Weah a suivi son père, c’était un grand joueur.'"

Son séjour écossais semble pourtant lui offrir un anonymat salutaire. "Ici, ce n’est pas la même chose. Je suis considéré comme Tim Weah, joueur. Mon père n’a pas joué ici, de ce fait, les gens ne parlent pas trop de ça, détaille-t-il. Ils savent que mon père était un grand joueur, qu’il a fait de grandes choses, mais ils sont simplement contents que je sois là."

"Je kiffe toujours le PSG"

Le PSG semblait compter sur le jeune Weah (19 ans) en début de saison. L’attaquant américain avait même marqué dès la première journée de Ligue 1 contre Caen (3-0). Mais Thomas Tuchel ne lui avait plus fait confiance ensuite. Weah avait suivi la première partie de saison parisienne depuis l'équipe réserve.

Une faible utilisation qui ne fait pas douter le jeune Américain pour la suite de son parcours à Paris. "Non, il n’y a aucun problème avec le PSG. Jamais. Paris a tout fait pour moi, j’y suis resté 4 ans. J’ai kiffé et je kiffe toujours le PSG. Le président est incroyable et les joueurs sont mes frères. C’est comme ça dans le foot, parfois tu tombes sur des choses que tu ne contrôles pas."

PL