RMC Sport

Mort de rire, Evra affirme que le PSG a "porté plainte" contre lui après son attitude au Parc

Patrice Evra a posté ce dimanche une nouvelle vidéo dans laquelle il dit que le PSG a "porté plainte" contre lui auprès de l'UEFA à la suite de son attitude au Parc des Princes, mercredi soir, après la qualification de Manchester United pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Même éloigné des terrains, Patrice Evra trouve toujours le moyen de faire parler de lui. Présent mercredi soir au Parc des Princes pour assister au 8e de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Manchester United (1-3), l’ancien gaucher des Red Devils s’est fait remarquer après la qualification de son ancien club.

D’abord en explosant de joie de façon un peu démonstrative aux côtés de Paul Pogba. Une scène qu’il a lui-même filmée et postée sur les réseaux sociaux. Puis en continuant son show dans le hall entre les vestiaires et le tunnel menant à la pelouse, provoquant, selon nos informations, quelques tensions et l’intervention des services de sécurités.

Une attitude qui pourrait ne pas rester sans conséquence. Ce dimanche, Patrice Evra a en effet posté une nouvelle vidéo dans laquelle il annonce que le PSG a "porté plainte" auprès de l'UEFA contre lui. Après une introduction au son de "Non je ne regrette rien" d’Edith Piaf qui en dit long sur ce qu’il pense de son attitude, l’ancien Marseillais annonce un "grand moment de l’histoire du football".

"Le Paris Saint-Germain a porté plainte à l’UEFA contre moi pour une célébration", annonce-t-il. Une phrase qui provoque chez lui un gros fou rire avant qu’il ne se moque de l'initiative parisienne. "Je ne sais pas ce que je risque. Ils vont peut-être changer le code de mon Iphone, il sera bloqué et je ne pourrai plus faire de vidéo", se moque Evra, mort de rire avant de partir dans un long monologue en s’adressant au président du PSG Nasser Al-Khelaïfi.

"Le gars qui a écrit cette lettre, il faut le virer Nasser"

"On arrête les conneries. Nasser, un grand président comme toi, qui aime ce club, il va falloir que tu sortes la guillotine, que tu coupes des têtes. Ils sont en train de se taper un délire avec ton pognon. Le gars qui a écrit cette lettre, il faut le virer Nasser."

Et de poursuivre, après quelques digressions sans grand intérêt, sur le traitement du club avec ses anciennes gloires: "Ce n’est plus la peine d’aller à Hollywood. Si tu veux voir Leonardo Di Caprio, Jay Z, Paris "Park Hyatt". Même Jean-Paul Belmondo, son chien, un petit caniche je crois, il a sa place là-bas. Et des légendes comme Kombouaré, Rai, Valdo, Mister George (Weah), Pauleta, David Ginola, des joueurs qui ont marqué ce club, tu ne les verras pas là-bas. C’est bien dommage. (…) Il va falloir faire un grand ménage, Nasser. Il va falloir couper des têtes. Ils se tapent un délire avec ton pognon. (...) Je veux le nom de la personne qui a écrit cette lettre à l’UEFA. Pour le bien du football."

Patrice Evra conclut sa longue vidéo en promettant que c’est la dernière mais en adressant une ultime allusion à son comportement au Parc des Princes : "Moi aussi, je vais porter plainte contre le ministre qui ne faisait que crier "Ici c’est Paris" pendant tout le match. Moi on me chambre, je laisse, et à la fin, paf ! (…) Bon dimanche et vive la France !"

AB