RMC Sport

PSG-Toulouse: le plan de Dupraz pour gâcher la fête de Neymar

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz - AFP

Le PSG accueille Toulouse ce dimanche en clôture de la 3e journée de Ligue 1 (21h). L’occasion pour Neymar de découvrir le Parc des Princes sous son nouveau maillot. Mais Pascal Dupraz entend bien plomber l’ambiance. Et le coach du TFC a un plan pour y parvenir.

La dernière fois que Toulouse est venu dans la capitale, il en est reparti avec un point. C’était le 19 février, un dimanche soir déjà, et la résistance des joueurs de la ville rose avait été récompensée par un 0-0. Six mois plus tard, l’équipe de Pascal Dupraz est de retour au Parc des Princes pour affronter le PSG en clôture de la 3e journée de Ligue 1 (21h). Et elle compte bien à nouveau gâcher la fête le soir où Neymar va jouer pour la première fois devant son nouveau public. Pour y parvenir, "Coach Dupraz" a un plan.

"Je ne vais pas être très glamour, mais si on ne défend pas contre Paris, on est sûrs de perdre cent fois sur cent, explique-t-il dans L’Equipe. Contre Guingamp (victoire 3-0 le week-end dernier, ndlr), ils sont beaucoup passés dans le cœur du jeu. Il va falloir se comporter comme des bonshommes et faire valoir nos qualités." Il va falloir surtout réussir à freiner les ardeurs de Neymar, qui aura sans doute à cœur de régaler le Parc pour ses grands débuts.

>> Mercato: Monaco résigné à laisser filer Mbappé au PSG ?

Dupraz: "Il faudra isoler Neymar"

"Il ne faut pas se concentrer uniquement sur lui parce que les neuf autres joueurs de champ sont tout sauf moyens, mais il y aura bien sûr une attention particulière, reconnaît Dupraz. J’ai vu son nombre extravagant de ballons touchés contre Guingamp (128). Si on arrive à couper l’alimentation, à faire en sorte qu’il en touche ne serait-ce qu’un tiers de moins, son rayonnement sera moindre."

Une attention particulière qui se matérialisera par un marquage individuel? "Non, quand même pas, mais il faudra l’isoler et ne pas le lâcher, quitte à parfois s’y mettre à deux ou trois (…) Il faut faire en sorte que les Parisiens aient un minimum de temps pour exister, tout en réussissant à leur poser des problèmes. Comment faire? Couper les angles de passes, aller chercher haut les Parisiens…" Une opération commando qui s’annonce difficile. Derrière son air calme et tranquille, l’entraîneur toulousain le concède volontiers: "Ma relative sérénité est feinte. En vrai, je me chie dans le froc (rires) !"

>> Toutes les infos du mercato en direct

VIDEO: ce que Sneijder va apporter à Nice selon l'After

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur