RMC Sport

Rachat de l'OM: Boudjellal promet que l'offre est crédible et a tout dit à Macron

Après avoir assuré vendredi porter une offre de rachat de l'OM avec des fonds du Moyen-Orient, Mourad Boudjellal a raconté les dessous de cette annonce, dans un entretien accordé à l'Equipe. L'ancien dirigeant du RCT, en passe de prendre la main au Sporting Toulon, assure que le projet est crédible.

Coup de bluff, coup de poker ou de génie? Mourad Boudjellal a trusté les gros titres vendredi, avec des annonces fracassantes sur une supposée offre de rachat de l'OM imminente, avec un vaste projet derrière, qui pourrait venir tout bouleverser. 

"Je confirme que je suis porteur d’une offre pour le club de l’OM, de fonds du Moyen-Orient, avait-il confirmé sur RMC. Des fonds étatiques et privés, qui proviennent du pétrole, de l’eau, de l’énergie. Ils sont effectivement portés par un homme d’affaires franco-tunisien qui est très, très important. Je ne peux pas donner son nom pour l’instant. Il y a une banque privée d’affaires qui est mandatée pour faire une offre de rachat à Monsieur McCourt."

"Ils se présenteront d'ici peu"

La crédibilité de l'hypothèse formulée par l'emblématique ancien dirigeant du RCT, alors qu'il boucle actuellement la reprise du Sporting Toulon (National 2), avait fait débat. Dans un entretien accordé à l'Equipe à paraître ce samedi, l'homme d'affaires réitère ses propos. En racontant les coulisses de cette annonce.

"Vers la fin du confinement, j'avais été contacté par un groupe qui souhaitait se positionner sur le rachat de l'OM et qui voulait que je sois leur porte-drapeau, raconte-t-il. [...] J'ai rencontré un homme d'affaires, dont je ne donnerai pas le nom, qui représentait le groupement d'investisseurs. On s'est vus pendant quatre heures. Il m'a demandé ma vision sur l'OM. On s'est mis d'accord. Mais je ne peux rien dire de plus, je suis lié par des clauses de confidentialité. Ils se présenteront d'ici peu."

Rendez-vous en début de semaine

Mourad Boudjellal dit donc jouer les intermédiaires - "je fais ce qu'on me demande" - et assure que le projet est fort et crédible: "On est sûrs de notre proposition et de la viabilité de notre offre, insiste-t-il, sans vouloir en dire plus sur l'identité du possible futur enchérisseur. 

"Les fonds proviennent du pétrole, de l'eau et de l'énergie, ajoute tout de même Boudjellal. Le cabinet du président de la République m'a appelé dans l'après-midi (de vendredi) pour avoir plus de détails. J'ai donné l'identité des investisseurs au Président. Emmanuel Macron est très attentif au projet de l'OM." En annonçant une échéance: le début de semaine prochaine, qui pourrait donc voir l'offre être formulée concrètement. Les prochains jours s'annoncent agités.

A.Bo