RMC Sport

Rami n'a pas renoncé aux Bleus: "J’aimerais vivre une Coupe du monde"

Adil Rami n'a plus disputé une minute avec les Bleus depuis novembre 2016 lors d'un amical contre la Côte d'Ivoire (0-0). Mais le défenseur a confié ce mardi dans Team Duga qu’il n’a pas abandonné l’idée de disputer le Mondial 2018 en Russie.

Titulaire pendant la majeure partie de l’Euro 2016, Adil Rami avait finalement perdu sa place au profit de Samuel Umtiti, et n'a pas disputé la finale perdue face au Portugal (0-1, a.p). Le défenseur central a ensuite disparu petit à petit des listes du sélectionneur et n'est plus entré en jeu avec le maillot des Bleus depuis novembre 2016.

Mais devenu pilier de l’OM depuis le début de saison, l’ancien du FC Séville ou de l’AC Milan garde toujours la sélection dans un coin de la tête. Avec, évidemment, la Russie 2018 comme objectif.

A lire aussi >> Mercato: l’OM suit Pedro Rebocho, le latéral gauche de Guingamp

"Il y a une hiérarchie à respecter, et que je respecte"

"J’ai eu la chance de faire deux Euros, et des heureux aussi (rires). Mais il me manque une Coupe du monde, a confié Adil Rami dans Team Duga ce mardi. Enfin, « manquer », ce n’est pas le bon mot. Mais j’aimerais en vivre une, c’est sûr. Après, je garde la tête sur les épaules car il y a une hiérarchie à respecter, et que je respecte. Aujourd’hui, ma première pensée, c’est pour l’OM. Et en bonus, si j’arrive à disputer le Mondial 2018, ça serait quelque chose de magnifique pour moi."

Non retenu dans la liste initiale des 23, Adil Rami avait su profiter des forfaits de dernière minute pour participer à l’Euro 2016. Un scénario qui n'est pas sans rappeler sa situation actuelle en sélection nationale.

A lire aussi >> Saint-Etienne: Cabella privé du choc contre l'OM

D.W