RMC Sport

Rennes-Clermont: Genesio réfute "être mou du genou" en refusant de s'emballer après le carton

Bruno Genesio a refusé de s'enflammer après l'écrasante victoire du Stade Rennais face à Clermont (6-0), mercredi, appelant à de la mesure.

Après avoir déçu lors de sa défaite à Marseille (2-0), ce week-end, le Stade Rennais s’est superbement repris mercredi, en surclassant Clermont (6-0). La prestation collective a pleinement satisfait Bruno Genesio, l’entraineur breton, qui s’est satisfait de l’"état d’esprit", mais a appelé à trouver une mesure entre le trop plein d’optimisme et l’alarmisme permanent.

"C’est difficile de pas être satisfait ce soir, on a fait un très bon match. On a marqué des buts et des beaux, on a bien défendu, on a montré un état d’esprit que j’apprécie, s’est-t-il réjoui en conférence de presse. Maintenant, comme je l’ai déjà dit, lorsque la situation est difficile, j’ai tendance à ne pas être alarmiste et lorsqu’on gagne un match en jouant bien, j’ai plutôt tendance à ne pas non plus être euphorique. Ce n’est pas être mou du genou, c’est juste être mesuré."

Un précédent contre Tottenham

Les prestations sur courant alternatif des Rouge et Noir depuis le début de la saison poussent en effet à ne jamais s’enflammer. Séduisants contre Tottenham, en Europa Conference League la semaine passée (2-2), les Rennais avaient été à la peine contre Marseille trois jours plus tard. "Ma part de responsabilité est essentielle, avait concédé Genesio après le raté à l’OM. Je suis le coach, c'est moi qui fais les choix de l'équipe et du plan de jeu. J'assume, et une fois qu'on a dit ça, il faut être capable de réagir et de relever la tête."

Ses joueurs avaient visiblement bien reçu le message ce mercredi. Collectivement, Rennes a livré son match le plus abouti de la saison face au promu clermontois, avec un véritable festival offensif. À l’ouverture du score de Jonas Martin (32e) ont succédé un but de Martin Terrier (36e), un doublé de Kamaldeen Sulemana (55e et 57e) puis deux réalisations de Gaëtan Laborde (64e) et Flavien Tait (77e). De bonne augure pour une équipe qui n’avait inscrit jusque-là inscrit que trois buts depuis le début de championnat.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport