RMC Sport
en direct

Rennes en direct: Holveck dévoile le profil du futur coach

Nicolas Holveck

Nicolas Holveck - AFP

Nicolas Holveck, président de Rennes et Florian Maurice, directeur sportif, sont en conférence de presse ce lundi (13h15) quelques heures après avoir accepté la démission de l'entraîneur, Julien Stéphan.

Rennes: Holveck dévoile le profil du futur entraîneur

Après la démission de Julien Stéphan, le Stade Rennais travaille en coulisses pour lui trouver un successeur. Invité de Top of the foot ce lundi sur RMC, Nicolas Holveck a dressé le profil de l’entraîneur recherché par le club breton. "Même si avec Julien (Stéphan), tout se passait fantastiquement bien, mon rôle, c’est d’anticiper l’avenir. Et bien évidemment qu’on travaille au profil d’un entraîneur depuis un certain temps. Sans bien sûr contacter les concernés, a expliqué le président rennais. Un entraîneur qui a connu le très haut niveau, qui est en capacité de faire jouer les jeunes du centre de formation, puisque c’est l’un des piliers de notre stratégie. Un entraîneur entraînant qui, comme Julien, est au centre des séances, qui anime son vestiaire et qui a beaucoup d’énergie. Voilà le profil idéal dont le Stade Rennais a besoin aujourd’hui".

Stéphan n'a réclamé aucune indemnité de départ

Fatigué, très atteint, Julien Stéphan ne souhaitait pas mettre en danger les ambitions sportives du club et estimait ne plus avoir de levier pour faire réagir cet effectif.

Preuve de son attachement au Stade Rennais, Julien Stéphan, selon nos informations, a remis sa démission sans réclamer un euro au club breton. Il a décidé de s’assoir sur 16 mois de contrat et a expliqué qu’il partait sans rien demander au club. Une info parmi d'autres à retrouver dans nos coulisses de cette démission.

Mohamed Bouhafsi

Une absence de leader?

"Non, il y en a. Si je vous donne tous les éléments, Rudi Garcia, qui est très exprimenté, va aller éteindre ces leaders."

Il vise une victoire à Lyon

"On a vu un groupe dynamique qui avait des choses à se prouver. Aller chercher le négatif pour obtenir du positif, ce n'est pas le bon chemin." Ambitionne-t-on une victoire à Lyon? "Heureusement mais la tâche va être ardue. Je connais la maison, ils vont faire en sorte que le résultat d'hier influe sur le résultat de mercredi."

"Le départ de Julien va affecter tout l'environnement", assure Bizeul

"Le départ de Julien va affecter tout l'environnement." Holveck invite les journlaistes à arrêter de poser des questions sur Stéphan.

Il ne pense pas à son avenir sur le banc

"Je n'ai pas réfléchi à ça, je pense à Lyon en ôtant l'affect puisque j'étais à Lyon l'année dernière. L'esprit qui m'anime et de valoriser le travail qui a été fait par un grand technicien. J'ai plus de 500 matchs sur un banc en tant qu'adjoint et j'ai rarement vu un groupe aussi travailleur et avec autant de qualités. Il est simplement dans une période creuse."

Sur ce que Bizeul va changer

"J'adhérais à tout ce qui était demandé par Julien. il faut créer par des petites choses pour que les joueurs s'expriment au mieux. Ce ne seront pas des changements radicaux, puisque j'étais totalement dans le projet. On va essayer de voir différentes associations entre joueurs."

Bizeul sur ses expériences d'intérimaire

"Je l'ai fait à Tours et deux fois au Havre et ce n'est pas agréable. Je ne suis pas venu au Stade Rennais, un club qui m'est cher, pour faire cela."

L'entraînement s'est bien passé, confie Bizeul

"On a réfléchi rapidement à la séance, les joueurs ont vraiment répondu à nos attentes. C'est un choc mais on a créé les conditions pour qu'il soit bénéfique. On a créé les conditions pour qu'on passe tout de suite au football et qu'on ne pense pas aux choses négatives."

Bizeul traversé par un sentiment "fort"

"C'est un sentiment que je souhaite garder, c'est quelque chose d'intime, par respect pour Julien. Sachez que c'est fort en tout cas."

Projet toujours ambitieux, selon Maurice

"Le projet tient sur des hommes. On doit accepter sa décision mais continuer à avancer, je ne veux pas m'arrêter là. Je reste ambitieux malgré le départ de Julien."

Holveck balaie les critiques

Les critiques des proches de Létang ont-elle pesé sur Stéphan? "Je ne vais même pas sur les réseaux sociaux. S'arrêter à ces commentaires erronnés, mensongers et diffamatoires... La seule exigence qu'il s'imposait, c'est celle du terrain et du résultat."

Pas un abandon

"Il intériorise beaucoup, il est tellement exigeant avec lui même qu'il ne s'autorise aucune défaillance. C'est d'ailleurs pour ça qu'il arrive à ce genre de décision et qu'on ne l'a pas vu. Un abandon? A aucun moment, je ne pense ça. Je pense que c'est plus qu'une simple décision, ce sont des moments extraordinairement forts."

Stéphan a salué les joueurs ce lundi matin

Stéphan a parlé ce lundi matin avant la séance programmée à 9h30. "C'était la moindre des choses, confie Holveck. Il a eu des mots très forts, c'était vraiment impensable qu'il ne puisse pas s'exprimer devant le groupe. Il a tenu à aller voir chacun des salariés du club. Il est resté le même en passant des U19 à la Champions League."

Holveck sur la piste Gourvennec

"Le plus important va être de trouver le coach qui entre dans le projet. Si on se limite à l'origine (en référence à Gourvennec, breton), ça va être compliqué."

Maurice ne dit rien sur les pistes Genesio et Gourvennec et a reçu "70 textos"

"J'ai reçu 70 textos et propositions d'entraineur depuis ce matin. Il faut qu'on avance pas à pas. On a un match très important à Lyon, notamment sur un plan personnel. derrière. On va travailler avec Nicolas pour trouver la solution. C'est quelqu'un qui rentrera dans le projet du Stade Rennais, pour développer du jeu, des joueurs. Ce qu'a fait Genesio à Lyon? Oui, il a été capable de faire ça."

Pas de reproche de l'actionnaire

"Je ne vois pas quel type de reproche pourrait nous faire l'actionnaire, c'est la décision d'une personne, souligne Holveck. La demande de l'actionnaire, c'est de préparer l'avenir. Julien n'est plus là et c'est l'avenir qui nous importe."

Ils ne vont pas se précipiter pour un successeur

"On a reçu une montagne de propositions, confie Holveck. Je préfère faire mon choix. La priorité absolue, c'est le match qui arrive. L'objectif est de prendre la meilleure décision et ce n'est pas dit que celles qui sont prises le plus rapidement sont les meilleures."

"Pas de reproche"

"Pas de reproche à aucun moment de la part de Stéphan", confie Holveck. "Notre relation est top, confie Maurice. On n'attendait pas cette décision. A aucun moment, il nous a fait un reproche sur le choix de certains joueurs. Il était très conscient de l'effectif qu'on a, il en était satisfait. Je ne peux pas dire que cette décision nous fasse plaisir, on doit l'accepter. On doit aller chercher un entraîneur qui correpsondra au projet".

"On a tout fait pour le dissuader", confie Maurice

"Une décision qu'il a prise dans le week-end, confie Maurice. On a tout fait pour le dissuader de prendre cette décision. On était parti pour faire un bout de chemin ensemble. On a tous une part de responsabilités quand les évènements sont difficiles."

Il part sans indemnité

"Le dictionnaire est assez claire sur la définition d'une démission".

Holveck ne partage pas l'analyse de Stéphan

"Il assimile tellement sa personne au Stade Rennais, qu'il ne veut pas être un problème pour le Stade Rennais. C'est lui qui l'analyse comme ça, on ne le partage pas. Mais quand il a une opinion, elle est très réfléchie et arrêtée."

Bizeul "va continuer le projet"

"Il va continuer le projet, je ne peux pas en dire plus."

Pas un coup de massue, pour Holveck

"Ce n'est pas un coup de massue, le football est une affaire d'adaptation permanente. Il faut rebondir tout de suite et ça doit donner une énergie incroyable pour la suite. On a un super match à jouer mercredi. Le projet continuera sur le même schéma."

"Les joueurs ont été surpris", confie Maurice

"La réaction des joueurs est comme la nôtre, c'est surprenant, soudain, confie Maurice. On n'avait pas imaginé cette décision il y a quelques jours. Les joueurs ont été suspris mais ils ont une carrière à faire, une saison à terminer. On doit s'adapter à cette décision."

Holveck se projette déjà

"Je n'ai pas à être déçu, je respecte sa décision. J'ai découvert un extraordinaire entraîneur, un homme sincère, loyal, franc. Sa décision lui appartient. Ce qui nous proccupe, c'est l'avenir. On ne peut pas faire part de nos sentiments. Notre seule occupation est de penser à la suite."

"les joueurs ne l'ont pas lâché

"Les joueurs ne l'ont pas du tout lâché. C'est son ressenti, sa décision."

La famille Pinault a participé aux discussions

"L'actionnaire est partie prenante dans la vie vie du club. Il a participé aux discussions avec nous ce week-end."

Surpris par la décision

"Très sincèrement, je ne m'y attendais pas, confie Holveck. Je savais qu'on aurait une discussion en fin de saison mais il intériorise énormément de choses et vous ne pouvez montrer aucun sentiment dans un vestiaire. Il faut être un animal dans le vestiaire. Il n'a jamais montré de failles."

Stéphan a envisagé sa démission dès vendredi

"C'est assez simple, confie Holveck. Après le match de vendredi, on a échangé avec Julien qui a commencé à nous faire part de sa réflexion. On s'est donné rendez-vous dans la suite du week-end pour échanger plus précisément, il nous a confirmés qu'il ne se sentait plus capable d'amener la force nécessaire au groupe pour avancer et aller chercher les objectifs. Il a toujours dit qu'il mettrait l'insitution au-dessus de lui et qu'il ne voulait pas la mettre en danger parce qu'il avait la senstation qu'il ne pouvait plus amener au niveau d'exigence qu'il s'imposait. (...) Le projet passait par Julien. C'était des moments très difficiles pour lui. Il se met des degrés d'exigence incroyables et pensait ne pas pourvoir les atteindre. Il pense que c'était mieux sans lui. On a essayé de le convaincre. il 'navait plus l'énergie néceissaire. J'ai déjà vécu ce contexte une fois avec des gens qui s'identifient au club. Un entraîneur qui prend ce genre de décison, c'est extraordinairement rare. C'était sa convition la plus profonde."

Stéphan, une place dans l'histoire du club

En un peu plus de deux ans et 110 matchs au compteur, Julien Stéphan a marqué l'histoire du Stade Rennais avec un parcours mémorable en Ligue Europa, une victoire en Coupe de France et une qualification en Ligue des champions pour la première fois dans l'histoire du club. Il quitte Rennes sans avoir disputé une saison dans son intégralité.

Bizeul sur le banc face à Lyon

Philippe Bizeul, entraîneur-adjoint de Julien Stéphan revenu au club l'été dernier, sera également présent lors de cette conférence de presse. Il a été nommé en intérim et sera sur le banc du club breton mercredi lors du déplacement à Lyon (0-2).

Pourquoi Stéphan à démissionné

Nicolas Holveck, président de Rennes, et Florian Maurice, directeur sportif, expliqueront leurs décisions d'accepter la démission de Julien Stéphan et les raisons du départ de l'entraîneur. Le président l'avait pourtant conforté dans ses fonctions vendredi après la défaite face à Nice (1-2).

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport