RMC Sport

Rennes: Holveck dévoile le profil du futur entraîneur

Après la démission de Julien Stéphan, le Stade Rennais travaille en coulisses pour lui trouver un successeur. Invité de Top of the foot ce lundi sur RMC, Nicolas Holveck a dressé le profil de l’entraîneur recherché par le club breton.

Après le souffle de la déflagration, reste un siège vacant. Celui de Julien Stéphan. Le coach du Stade Rennais a décidé de rendre son tablier de manière totalement inattendue ce week-end. Lassé par la situation sportive de son équipe, battue vendredi par Nice (1-2) et seulement 9e de Ligue 1, le coach de 40 ans a présenté sa démission. Ses dirigeants ont tenté de le retenir. En vain. L’officialisation de son départ est tombée ce lundi matin. Selon nos informations, le fils de Guy Stéphan n’a pas réclamé un euro à son employeur, alors qu’il disposait encore de seize mois de contrat.

Rennes doit maintenant lui trouver un successeur pour conclure la saison. Un peu dans l’urgence, même si Nicolas Holveck assure qu’il avait anticipé cette éventualité. Au cas où. "Même si avec Julien (Stéphan), tout se passait fantastiquement bien, mon rôle c’est d’anticiper l’avenir, a expliqué le président du club breton lors de son passage dans Top of the foot sur RMC. Bien évidemment qu’on travaille sur le profil d’un entraîneur depuis un certain temps. Sans bien sûr contacter les concernés."

"Favre et Gourvennec sont deux très bons entraîneurs"

Invité à en dire plus sur le profil de ce futur coach, Holveck a donné des pistes de réflexion. En dressant une sorte de portrait-robot du candidat recherché: "Un entraîneur qui a connu le très haut niveau, qui est en capacité de faire jouer les jeunes du centre de formation, puisque c’est l’un des piliers de notre stratégie. Un entraîneur entraînant qui, comme Julien (Stéphan), est au centre des séances, qui anime son vestiaire avec beaucoup d’énergie. Voilà le profil idéal dont le Stade Rennais a besoin aujourd’hui".

Lucien Favre et Jocelyn Gourvennec, actuellement disponibles, remplissent-ils ces critères? Interrogé à ce sujet, le président rennais s’est contenté de répondre (à deux reprises): "Ce sont deux très bons entraîneurs". Une manière de confirmer, à demi-mots, que le duo fait sans doute partie de la short-list des dirigeants bretons.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport