RMC Sport

Rennes: Stéphan revient sur son départ avorté à Monaco

Pressenti pour devenir adjoint de Thierry Henry à Monaco début octobre, Julien Stéphan est finalement resté à Rennes, où il a pris la tête de l’équipe première. Avant d’affronter l’ASM mercredi (18h45) en Coupe de la Ligue, le technicien breton est revenu sur cet épisode.

Il aurait pu être sur le banc d’en face, dans l’ombre de Thierry Henry. Finalement, c’est dans la peau d’un numéro un, à la tête du Stade Rennais, que Julien Stéphan affrontera mercredi (18h45) l’AS Monaco en Coupe de la Ligue.

En octobre, celui qui était alors entraîneur de la réserve rennaise avait été approché pour devenir adjoint d’Henry, fraîchement nommé sur le Rocher. Mais les dirigeants bretons n’avaient pas voulu le laisser partir, et moins de deux mois plus tard, le propulsaient aux commandes de l’équipe première suite au limogeage de Lamouchi.

"Dans la vie, il se passe des choses pas prévues"

Une partie de chaises musicales qui a plutôt réussi à Stéphan, comme il l’a laissé entendre ce mardi en conférence de presse d’avant-match.

"Les conditions n’étaient pas réunies à l’époque pour que j’aille à Monaco, a-t-il rappelé. Aujourd’hui je suis l’entraîneur du Stade Rennais, fier de l’être, et on va se préparer pour disputer un quart de finale de Coupe de la Ligue contre l’ASM. [...] Quand ça ne s’est pas fait avec Monaco, je suis reparti à la tête de la réserve sans aucune arrière-pensée, pour remplir les objectifs qu’on m’avait fixés, c’est-à-dire faire progresser les jeunes. Et ensuite, dans la vie il se passe des choses qui ne sont pas prévues… J’ai fait en sorte qu’on soit rapidement performants, et voilà."

CC avec Xavier Grimault à Rennes