RMC Sport

Riolo: "L’OM avance, Lyon coule..."

-

- - -

Retour sur la fin de la J26 avec la victoire de l’OM.

L’OM avait vu Monaco gagner et Lyon concéder le nul. Deux bonnes infos avant de jouer Bordeaux. 

Preuve de la force des Marseillais aujourd’hui, ils font peur. Et ils se retrouvent donc face à des équipes qui ne jouent pas. Bordeaux vient avec un bloc bas et refuse le jeu. C’est pauvre, ça travaille sans ballon et ça repousse le danger. L’OM domine et se crée des occasions. C’est un OM habituel qu’on voit, sûr de ce qu’il fait. Et puisque c’est compliqué de bouger le bloc bordelais, la solution vient d’un corner. L’excellent Thauvin marque. Le match doit alors devenir plus simple.

Le plan B des Girondins ? Après la pause, l’équipe monte de plusieurs mètres. Il était temps. L’OM doit aussi gérer son état de forme et le match de jeudi soir. 

Le match devient plus équilibré. Marseille s’essouffle et Bordeaux est bien plus à l’aise. Notamment après le passage au 442 avec deux attaquants devant. On a le droit de se demander si Bordeaux aurait fait mieux plus tôt en jouant dès le début ?

Dans cette seconde période, l’OM attend et n’est plus en mesure de faire le jeu. Le match de jeudi pèse, comme pour Lyon, plus tôt à Lille. Remporter ce « petit » match, l’OM s’accroche à ça ! Peu importe comment.

Même mieux, Bordeaux a été trop peu dangereux finalement. Rien à retenir de ce triste match, si ce n’est que la série continue pour l’OM et que Lyon commence à être loin dans le rétro. La compta ça peut faire plaisir aussi...

L’OL a refait le coup du manque d’humilité. C’est désormais l’excuse officielle. Ça veut dire en gros, on est plus fort, on aurait dû gagner, mais on a « merdé ». Nous on veut bien, mais au bout d’un moment, jouer 90 minutes et rester performant sur toute la durée d’un match, c’est aussi un critère pour savoir si on est vraiment fort. Un mec qui gagnerait que les premiers sets au tennis, il ferait quoi ?

Donc l’OL a mené 2/0 et a concédé le nul. En cours de match, l’OL disparaît. Le symbole c’est Traoré. Il met deux buts et s’évapore. D’un coup donc, il n’y a plus d’équipe, plus de jeu. Génésio ne trouve pas de solution et l’OL coule. Le trou arrive au pire moment dans la saison, quand les rivaux avancent. Depuis la victoire contre le PSG, l’OL n’a pris qu’un point sur 12 ! C’est incroyable. Maintenant, non seulement l’OL doit se redresser, mais attendre aussi que les autres dérapent. Sinon ça sera la 4e place. Une saison ratée de plus ! 

Daniel Riolo