RMC Sport

Riolo : ''Le gros coup de Monaco !''

Daniel Riolo

Daniel Riolo - DR

Retour sur la 31e journée de Ligue 1 et la défaite surprise, dimanche soir, du PSG, à domicile, face à Monaco (0-2).

A défaut d’avoir toujours été passionnante, cette journée a montré clairement que la bataille sera rude dans le haut du classement. L’OL est venu à bout de Nantes dans un match soporifique dont on ne retiendra rien… à part le résultat. Lacazette améliore ses stats perso qui deviennent plus conformes à ce qui était attendu. La dynamique lyonnaise se poursuit.

Et en gagnant son match, l’OL mettait évidemment une grosse pression sur Monaco. Le scénario idéal pour l’OL étant évidemment que Paris gagne logiquement son match au Parc. Le tout frais champion démarre d’ailleurs très fort. Beaucoup de mouvement, de rythme, le PSG reste évidemment concerné par le championnat. Mais qui en doutait ? La curiosité du match, c’est de voir Di Maria dans le milieu à 3. Et sans surprise, ce rôle lui va très bien. Il est à l’origine de la plupart des actions. Paris fait le jeu, domine, mais ne marque pas en première période. Monaco ne peut rivaliser et attend le peu d’opportunités qui se présente pour espérer autre chose qu’une défaite annoncée. Lemar, Mbappe, les jeunes de l’ASM ont l’occasion de se montrer.

Le PSG a beau toujours dominer, ça reste imprécis devant. Cavani commet ses habituelles erreurs techniques, Ibra joue par instants. On se dit que ça va rentrer, mais quand ? Peu à peu, on se le dit moins tant le jeu du PSG disparaît au fil du match. L’ASM tient son match nul et sort même plus qu’en première période. Moins fort à la récupération, le PSG impose moins d’intensité. Mieux que le nul, Monaco marque même en premier. Lemar (toujours bon) sert Wagner Love.

Le PSG devient dilettante dans cette seconde période. Un relâchement coupable. Dans la foulée du but, David Luiz défend à l’envers et offre un péno à l’ASM. 2-0 ! Sacrée surprise qui doit rendre fou l’OL ! Monaco a vraiment de bons joueurs. Quel dommage qu’on ne les voit pas plus souvent être à ce niveau d’implication. Profitant d’un PSG totalement absent en seconde période, Monaco a repris 5 et 6 points d’avance sur Nice et Lyon. C’est ce qu’on appelle une vraie bonne affaire !

Le match pour la 2e place devrait se jouer donc entre Monaco et l’OL. C’est en tout cas la version officielle. Comme si Nice et les autres devaient forcément craquer. Je crois qu’il ne faut pas trop chercher à savoir. Lire l’avenir est impossible en L1, on le sait. Si Nice met Ben Arfa dans un bocal à chaque fin de match, comment ne pas penser que cette équipe sera un prétendant sérieux jusqu’au bout ? En regardant le calendrier peut-être. Nice doit jouer Paris, Rennes, Lyon.

La course à l’Europe concerne finalement plusieurs équipes. Et quand dans le même week-end, tout le monde gagne, on est perdu. Sainté, qui avait disparu, est revenu. Caen est toujours là.

Et puis, il y a Rennes. Après avoir enfoncé l’OM, les Bretons pourraient bien donner l’occasion à Rolland Courbis de voir si c’est bien ou pas de jouer le jeudi soir. Rennes va recevoir Reims avant d’aller à Nice et de faire le point sur ses véritables ambitions. En attendant, Rennes a donc mis l’OM à l’envers. Un match dingue, incompréhensible. Marseille va plus loin que le fond.

Rien ne marche et il n’y a plus personne pour diriger ce club. Labrune est largué, proche du burn-out, à la recherche que quelqu’un pour reprendre. Plus de 100 millions de budget, mais paraît qu’il n’y pas de sous selon le président. Excuse pourrie d’un sombre vendredi.

Chaque semaine, l’OM repousse les limites du pire. Qui peut reprendre ce club totalement cramé si ce n’est Labrune lui-même et des investisseurs ? Loin des gros soucis de l’OM, les autres, Sainté, Caen, Rennes, Lyon, Nice et Monaco, plus haut, vont se faire une bonne petite baston qu’on espère palpitante…