RMC Sport

Riolo: "Nice prive le PSG du titre"

Daniel Riolo

Daniel Riolo - @RMCSport

Daniel Riolo, membre de la Dream Team RMC Sport, revient sur la défaite du PSG à Nice lors de la 34e journée de Ligue 1 (3-1).

Le PSG fait un bon début. Ça aurait même pu être très bon s’il y avait eu un but. Le pressing, l’intensité sont là. Nice a du mal à sortir et joue dans son camp. On voit bien que le Gym cherche à bloquer Verratti, on voit bien que Balotelli se replace (c’est rare), mais Paris est au-dessus. Même bousculer, Nice ne panique pas. Ça a toujours été la force de cette équipe cette année. L’orage parisien ne dure pas et surtout, il n’a pas fait mal. Ce PSG n’aime pas être contrarié. Il était comme ça déjà lors des saisons récentes. Et cette saison, la L1 est plus dure. Monaco et Nice sont des clients. Des sérieux. Avec des individualités et un excellent collectif. Et quand Nice se met enfin à sortir, à presser, Paris perd les pédales. D’un coup, les faiblesses sont criantes. Les latéraux sont à la rue, Verratti, celui qui se voit au Barça et bien plus fort qu’il ne l’est, est dépassé. Verratti bien coincé au milieu est transparent. C’est Seri qui s’illustre dans cette zone de jeu. Belhanda fait dans les tâches obscures, Eysseric mène le jeu. Dans les buts, Cardinale est bon avec les mains et dans ses relances aux pieds.

>> Vidéo : l'embrouille entre Motta et Baysse s'est poursuivie en zone mixte

 Les contres des Aiglons font mal. C’est rapide, tranchant. Dans le dos des latéraux du PSG, Nice fait mal. Balotelli frappe le premier. S’il y avait un match pour le motiver, c’est bien celui-là. Paris est trop facilement mis en danger quand il est pressé. Comme on le disait déjà l’année dernière, le trio Motta/Verratti/Matuidi n’est pas adapté au haut niveau. A la pause, Maxwell sort blessé. Il n’y a pas d’arrière gauche au PSG ! Meunier entre à droite et Aurier va à gauche. Nul à droite, l’Ivoirien ne peut pas être meilleur à gauche quand Ricardo Perreira claque un 2e but sublime. 2/0, Nice tient son match de gala !

 Le PSG est nerveux. Le titre lui file sous le nez. La seule réaction parisienne, c’est celle du désarroi, des fautes inutiles. Quand il est en difficulté, le PSG n’y arrive pas. Il n’est fait pour souffrir, il ne sait pas souffrir. Il n’a pas les hommes pour ça ! Les Parisiens sont des enfants capricieux. Emery n’a aucune solution tactique. Cette équipe est enfermée dans un 433 depuis trop longtemps. Face à une équipe comme Nice qui ne baisse pas les yeux, qui lui rentre dedans, qui joue avec confiance et qui surtout sait jouer, le PSG est toujours en grande difficulté.

>> Nice-PSG : Balotelli allume les Parisiens sur Instagram

 Paris doit reprendre le fil du match au lieu de s’égarer. Sur corner, Le PSG revient à 1/2. Mettre Aurier à gauche était une erreur. Mettre Aurier sur le terrain était aussi une erreur. Matuidi se place en position d’arrière gauche et Rabiot entre au milieu. C’est original, mais ça me semble mieux. Nice a été efficace dans sa bonne période. De la fin de la première période à la réduction de l’écart de Marquinhos. Le calme est revenu, Paris cherche à remettre la main sur les événements. Nice accepte de subir et joue le 3/1 en contre. Depuis l’entrée de Meunier, Paris va mieux. Pourquoi n’a-t-il pas débuté ? Emery est coupable d’avoir aligner Aurier toujours aussi affligeant.

 Dans cette seconde période, Paris domine et se procure les occasions, mais Cardinale est énorme ! Nice se bat et s’accroche à cette victoire. Une physionomie de match souvent vue là-bas. Le PSG manque de jus pour aller chercher un nul qui ne serait même pas suffisant. De jus et aussi de pas mal d’efficacité dans la surface. C’est avec beaucoup de détermination et une grosse efficacité que Nice a fait plier le PSG. L’efficacité maximale, c’est ce qu’on a vu toute l’année au Gym, ce qu’on avait vu aussi au match aller au Parc. Dans la dernière minute, Paris craque définitivement en encaissant un 3e but ! C'est lourd, très lourd. Paris doit déjà penser à la saison prochaine et envisager beaucoup de changements.

Contre Monaco et Nice, le PSG n'a pas gagné en championnat cette année et ça me semble significatif ! Battu, le PSG doit maintenant se concentrer sur la 2e place, position à laquelle Nice peut prétendre jusqu’au bout. Pour le titre, c’est désormais bouclé, c’est pour Monaco !