RMC Sport

Riolo : ''Regardez Bielsa et taisez-vous !''

Daniel Riolo

Daniel Riolo - DR

Retour sur la 36e journée de Ligue 1, sur la victoire sur le fil de l’OM sur Monaco (2-1), sur la démonstration parisienne face à Guingamp (6-0) et sur l’adieu au titre de Lyon, battu à Caen (3-0).

Le but d’entrée a mis Monaco très à l’aise. Quand vous venez pour contrer, marquer à la 1ere, c’est l’idéal. La tactique monégasque est claire et pas surprenante. Et face à une équipe qui part dans tous les sens, on se dit que les occasions vont venir. L’OM met une bonne intensité, mais les lignes sont tellement espacées que ça pose un gros problème de cohérence. Et quand en plus, au moment où une belle situation se présente, les joueurs font toujours le mauvais choix de passe, ça casse les jambes et la tête pour rien. Après, voir les dribbles, les passements de jambes, tous ces gestes inutiles tentés devant des vieux loups du genre Carvalho, Raggi, Abdennour, c’est parfois grotesque. C’est comme toutes ces relances trop compliquées… face à des joueurs aussi intelligents, c’est suicidaire.

L’OM avale les kilomètres, mais ça n’a ni queue ni tête. C’est de la générosité gratuite. Alors Monaco gère, reste calme, attend les erreurs inévitables des Marseillais. Peu à peu, l’ASM endort l‘OM. Bielsa change Gignac qui n’a rien fait, puis Imbula. Très en colère, Imbula a pourtant encore affiché une attitude folle. Le nombre de fois où il ne donne pas sa balle, c’est incroyable. Voir Moutinho d’un côté et Imbula de l’autre, c’est comprendre la différence entre le jeu et l’esbroufe. Il y a un gouffre entre les deux équipes au niveau du QI foot ! L’OM, c’est le jeu sans la tête !

Avec beaucoup de courage, l’OM revient à 1-1. C’est sur un fil. Monaco ne fait rien, à part attendre et franchement ce 1-1 est logique. Jardim, que tout notre foot critiquait, est devenu une star parce qu’il joue en contre face à Bielsa ! En fin de match, l’OM emballe tout. C’est magnifique, c’est Bielsa ! 2-1 ! Une folie qui devrait faire taire tous les corbeaux qui pourrissent notre foot.

En ouverture de la journée, le PSG avait envoyé un message fort. Moi qui voulais voir un PSG éclatant, brillant, j’ai été servi. L’EAG n’a pas existé. Etouffé, éparpillé. Verratti a encore été énorme et doit devenir le leader de cette équipe. Cavani a brillé comme pour dire : ‘regardez ce que vous avez raté, mal exploité…’ Je pense qu’il a raison. Ibra a marché et marchera une année de plus. Le titre est là, le 3e de suite. L’année sera riche en trophées. On attend avec intérêt la suite et la préparation de la prochaine saison.

Le titre s’est donc définitivement joué à Caen, le lendemain. Je pensais les Normands capables d’empêcher l’OL de gagner, mais de là à voir une telle déroute, non ! Une fois qu’on dira et répétera que Lyon a fait une très belle saison, il faudra aussi se pencher sur la suite. La suite, c’est quand on demandera aux jeunes de garder l’OL en haut du classement. Quand Fekir (pas bon depuis le cirque autour de lui) devra être bon chaque semaine, quand le calendrier sera chargé, quand il faudra faire face à des absences. Jallet aura été l’un des meilleurs cette année et quand il n’est pas là… Un joueur de complément au PSG est devenu essentiel à l’OL…

Mais revenons au présent. A Caen, l’OL s’est donc fait renverser. Le choix d’une approche tranquille du match n’a pas résisté à la détermination et l’agressivité des Caennais. Limité techniquement, Caen compense par une volonté de jouer étonnante. On a vu un excellent Benezet. Un des rares joueurs de L1 ami avec le ballon. Un joueur que Dupraz a lâché, trop technique probablement. Caen s’est sauvé et maintenant l’OL va devoir assurer la 2e place…

Sinon dans cette journée, on a vu Bordeaux tourner une page de son histoire. Avec l’équipe dirigeante en place, pas sûr malheureusement que la suite soit aussi riche. Saint-Etienne a cartonné le club fantôme de Nice. Galtier se pose des questions. Aura-t-il des propositions pour voir autre chose ? Il rêvait de l’OM mais l’OM non. Il aimerait beaucoup Monaco si Jardim partait. L’ASSE prendrait alors Gourvennec et pas Renard qui est bien placé pour Lille…

On a aussi vu Evian proche du précipice. Dupraz ira donner des leçons et faire ses blagues en L2, c’est plus à sa mesure.

Avant les 2 dernières journées, on connaît le champion, le deuxième et les 3 derniers. Reste à savoir qui sera 3e ! Les 4e et 5e places sont également en suspend. De quoi nous faire passer deux belles soirées…

Daniel Riolo