RMC Sport

"Saint-Etienne, c'est la cour des miracles", le gros tacle de Rothen avant le derby

A l'heure de retrouver son rival l'OL en championnat, dimanche (21h), Saint-Etienne pointe à une inquiétante 16e place. Un classement mérité pour Jérôme Rothen, qui n'épargne pas Claude Puel.

Sur le papier, c’est un derby pour le moins déséquilibré qui verra Saint-Etienne et l’OL s’affronter dimanche soir (21h), en clôture de la 21e journée de Ligue 1. Même s’ils ont été battus le week-end dernier par le FC Metz (1-0), les Gones ont prouvé depuis le début de la saison qu’ils avaient les armes pour terminer sur le podium. Voire beaucoup mieux. Les Stéphanois, eux, pointent à une inquiétante 16e place, avec seulement quatre points d’avance sur la zone rouge. Un classement mérité au vu de leurs piètres prestations, selon Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC Sport.

"Je peux être sévère avec Lyon, mais il faut reconnaître que ce que Rudi Garcia a mis en place est cohérent, c’est aussi grâce au travail de Juninho. Il y a eu une piqûre de rappel avec la défaite contre Metz. Lyon est toutefois crédible et affiche ses ambitions. De l’autre côté, Saint-Etienne, c'est la cour des miracles! Quand j’entends que Saint-Etienne n’est pas forcément verni depuis le début de la saison et que le club n’est pas à place…", a-t-il expliqué ce vendredi dans son émission Rothen Régale.

"Puel ne fait pas que des bonnes choses"

"Il faut voir les matchs! On ose me dire qu'ils ne méritent pas leur place alors qu'ils n’ont gagné qu’un match depuis quatre mois (à Bordeaux, le 16 décembre). Même contre Paris, leur match nul (1-1) est tiré par les cheveux. Je mets de côté la défaite à Strasbourg (1-0) parce qu’ils ont eu des cas positifs au coronavirus. Il n’y pas de continuité. Claude Puel ne fait pas que des bonnes choses", a poursuivi l’ancien joueur de Monaco et de l’équipe de France. Il espère tout de même "qu’il y aura une réaction et que Claude Puel trouvera des choses pour permettre à son équipe d’exister contre Lyon".

Lors du match aller, au Groupama Stadium, les Stéphanois étaient parvenus à ouvrir le score avant d’être renversés dans la dernière demi-heure sur un doublé de Tino Kadewere (défaite 2-1).

RR