RMC Sport

Saint-Etienne-Monaco: le coup de gueule de Jardim contre l'arbitrage

Leonardo Jardim était remonté après la défaite de Monaco à Saint-Etienne, ce dimanche dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1 (1-0). Pour le Portugais, l’arbitrage a été défaillant.

Leonardo Jardim ne voulait pas vraiment parler du match. Après la défaite de Monaco à Saint-Etienne ce dimanche, en clôture de la 12e journée de Ligue 1 (1-0), l’entraîneur portugais a poussé un coup de gueule contre l’arbitrage. Dans son viseur, le but accordé au Stéphanois Denis Bouanga (59e), alors que Benjamin Henrichs avait été bousculé au centre du terrain. Pour Leonardo Jardim, le but aurait dû être refusé avec le VAR.

"C’était un match très équilibré, a expliqué l’entraîneur de Monaco en conférence de presse. Il n’y a pas eu beaucoup d’opportunités. Après, il s’est passé ce que tout le monde a vu. Comment c’est possible de valider un but avec une faute grossière sur la transition de Saint-Etienne ? C’est incroyable. Tout le monde regarde la télé. 99% des gens ont la même opinion. Et les professionnels de ce métier, qui regardent les choses, ne disent rien."

"Avec une attitude comme ça, on perd le respect"

"C’est triste d’expliquer aux joueurs pourquoi un but nous a été annulé la semaine dernière à Nantes, pour un hors-jeu deux minutes avant, a ajouté Leonardo Jardim, qui n’a répondu qu’à deux questions des journalistes. Aujourd’hui, il se passe ça. Et il y a seulement quatre minutes de temps additionnel, avec deux cartons rouges et six changements. Je ne comprends pas. Je suis déçu. Je suis professionnel du football. J’aime que les personnes du football restent respectées. Avec une attitude comme ça, beaucoup de fois, on perd le respect."

Au micro de Canal +, qui diffusait la rencontre, l’entraîneur monégasque est même allé encore plus loin en étant explicite. "L'équipe d'arbitrage a voulu donner la victoire à Saint-Etienne, a lancé le Portugais. C’était un but illégal. C'est un match équilibré, donc, qui donne la victoire ? C'est l'arbitre, bien sûr." Jérôme Brisard et ses assistants, notamment Benoît Bastien et Lionel Jaffredo à la vidéo, n’ont vraiment pas convaincu Leonardo Jardim. Tiémoué Bakayoko non plus. "Il n’y a pas faute sur Henrichs ???", s’est demandé le milieu de terrain français, forfait pour cette rencontre, sur Twitter.

LP avec AT