RMC Sport

Saint-Etienne: Romeyer et Caiazzo annoncent qu’ils veulent vendre le club

Dans une lettre ouverte à paraitre ce mercredi dans Le Progrès, les deux coprésidents de Saint-Etienne, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo annoncent qu'ils veulent vendre le club.

Roland Romeyer et Bernard Caiazzo, les deux coprésidents de l’AS Saint-Etienne, signent dans Le Progrès, à paraître ce mercredi, une lettre ouverte en forme de mise au point sur la situation du club. Dans cette lettre destinée tant aux acteurs locaux qu’aux supporters, le duo défend avant tout le bilan de leur présidence. Sur le plan sportif (bon sur l’ensemble -années Galtier et parcours européens- mais brouillé par deux dernières années délicates) et sur le plan économique.

Ainsi, l’AS Saint Etienne sera, à en croire les deux coprésidents, l’un des clubs les moins impactés par la crise sanitaire qui frappe économiquement tous le football français. Selon les informations de RMC Sport, grâce à des fonds propres importants liés à dix années de bilan comptable en positif (et du report à nouveau systématique des excédents), les Verts rendront un exercice comptable négatif mais qui n’excédera pas 7 à 8 millions d’euros. Honorable au regard de la crise sanitaire et télévisuelle qui a frappé le foot français.

L’information principale de cette lettre ouverte à retrouver dans Le Progrès est la mise en vente du club. Certes, cet effet d’annonce ne semble pas franchement nouveau, car plusieurs fois les deux hommes forts du club aux dix titres de champion de France se sont dit disposés à vendre. Cette fois, l’affaire semble différente. Dans ce communiqué, les patrons des Verts parlent "de préparer l’avenir" et "de tourner la page". Il s’agit donc d’une cession totale du club, après avoir pendant longtemps cherché des investisseurs qui puisse entrer au capital, sans devenir majoritaires.

Une banque d’affaires mandatée, deux pistes sérieuses de repreneurs potentiels

Les deux coprésidents expliquent avoir mandaté une banque d’affaires pour accélérer le processus de vente. Selon nos informations, il existerait d’ores et déjà deux pistes sérieuses de repreneurs potentiels. Roland Romeyer, attaché aux valeurs et à la culture locale, continue de favoriser une vente à un investisseur français et si possible rhône-alpin. Un profil qui semble extrêmement dur à trouver vu la période économique. La solution pourrait alors passer par un fonds d’investissement représenté et chapeauté par un acteur hexagonal.

Cette mise au point voulue par les présidents du club et par leurs services de communication intervient quelques jours après la prise de parole du maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, s’exprimant sur la politique du club ainsi que sur les ventes de jeunes joueurs et appelant de ses vœux l’arrivée de nouveaux investisseurs.

Cette lettre ouverte arrive aussi après une succession de banderoles virulentes de la part des groupes de supporters de la Saint-Etienne, qui ont fleuri un peu partout dans la ville. Si Bernard Caiazzo a pris un peu de distance avec le club depuis le début de la pandémie, Roland Romeyer, aux affaires quotidiennes, est lui exténué et passablement touché par les critiques venant de toute part.

Timothée Maymon