RMC Sport

Saint-Etienne: Théophile-Catherine échappe à une sanction pour une raison "strictement juridique"

Théophile-Catherine

Théophile-Catherine - AFP

La commission de discipline de la LFP qui s’est réunie jeudi soir n’a infligé aucune sanction au défenseur de l’AS Saint-Etienne Théophile-Catherine, coupable d’avoir gravement blessé le Rennais Ismaïla Sarr le 24 septembre. Cette décision plus que surprenante repose sur une "lecture strictement juridique". Le joueur ayant déjà été sanctionné par un avertissement après sa faute, la commission ne peut désavouer cette décision. Hallucinant.

C’est peu dire que Théophile-Catherine s’en est bien sorti. Jeudi soir, le défenseur de Saint-Etienne risquait très gros devant la commission de discipline la LFP. Le joueur qui s’est rendu à Paris pour se défendre avait gravement et volontairement blessé à la cheville le Rennais Ismaïla Sarr le 24 septembre. Le joueur, opéré, est indisponible au moins jusqu’en 2018. Tard dans la nuit, le verdict est donc tombé, le défenseur des Verts n’a pas été sanctionné.

"Cette décision aura peut-être du mal à passer médiatiquement"

"Cette décision aura peut-être du mal à passer médiatiquement et la blessure du joueur Ismaïla Sarr est bien malheureuse, mais cette décision provient d'une lecture strictement juridique", a indiqué Sébastien Deneux, le président de la commission. D’après l’article 3 du règlement disciplinaire, l’infraction est jugée lorsque l’infraction est commise en dehors du champ de vision de tout le corps arbitral. Or la faute de Théophile-Cathérine a été signalée par le 4e arbitre à l’arbitre principal qui a sanctionné le joueur d’un carton jaune.

A lire aussi>> Saint-Etienne: Théophile-Catherine présente ses excuses à Sarr

L'arbitre avait pourtant reconnu son erreur

"À partir de là, la commission n'est pas compétente dans la mesure où la faute a été sanctionnée. Nous ne pouvions donc pas sanctionner M. Théophile-Catherine. Tout le cœur du dossier est là. Et je le répète, il est strictement juridique. En d'autres termes, si l'arbitre n'avait pas mis un carton jaune, nous aurions été dans le cas prévu par l'article 3 et M. Théophile-Catherine aurait pu être sanctionné." Après la rencontre, l’arbitre Jérôme Miguelgorry avait reconnu son erreur d’appréciation, reconnaissant que le Stéphanois méritait bien un carton rouge…

A lire aussi>> Saint-Etienne: Oscar Garcia règle le "penaltygate"

VIDEO : Gonalons se livre sur son début de saison à la Roma

AB