RMC Sport

Souleymane Diawara défend Sertic pour ses anciens propos sur l'OM

Critiqué par certains supporters marseillais pour des propos tenus en 2010 avec Bordeaux, Grégory Sertic s’est défendu lors de sa présentation. Et peut compter sur le soutien de son ancien coéquipier girondin, Souleymane Diawara.

A Saint-Etienne, l’ancien Lyonnais Anthony Mounier n’a pas eu le temps de disputer la moindre rencontre, jugé indésirable par une frange des supporters des Verts. A l’OM, Grégory Sertic, lui, disputera bien ses prochains matchs sous le maillot olympien. Et qu’importe si une polémique a là-aussi accompagné l’arrivée de l’ancien Bordelais.

A lire aussi >> Eyraud "choqué" par l'épisode Anthony Mounier

A lire aussi >> OM: Payet "a eu des frissons"

Car en 2010, Sertic avait tenu des propos peu élogieux envers l’OM avant une finale de la Coupe de la Ligue : « J'ai envie d'aller au Stade de France et d'y battre Marseille. D'abord parce que je viens de Paris, et que ça me ferait plaisir, et puis parce que c'est un gros match. Les Marseillais, on les entend beaucoup parler, et ce sera bien de mettre les choses au clair. »

A lire aussi >> OM: Patrice Evra absent 10 à 15 jours

Diawara : « Tout ça, c'est à cause de moi !»

Interrogé à ce sujet lors de sa présentation aux médias, le joueur de 27 ans ne s’est pas démonté. « Je suis désolé d'avoir dit ça à ce moment-là, mais il n'y avait aucune méchanceté. C'était plus du chambrage avec mon cher et tendre ami Souley (Diawara) qu'autre chose », s'est justifié Sertic.

A lire aussi >> Mercato: Gourvennec pas fan des stratégies de l’OM et du LOSC

Un Souleymane Diawara qui a tenu à défendre son ancien coéquipier. « Je tenais à vous préciser que c'est une rivalité inventée : Grégory et moi sommes amis de longue date. Il semblerait que nos chambrages bon enfant aient été pris au premier degré », a expliqué l’ancien défenseur central sur Instagram. Et celui-ci va même plus loin dans La Provence : « Et en plus, c'est moi qui ai commencé (rires) ! Tout ça, c'est à cause de moi ! ».

D.W