RMC Sport

St-Etienne - OM: Rudi Garcia "complètement mécontent"

Après le nul de l’OM à Saint-Etienne ce vendredi (2-2), Rudi Garcia était de mauvaise humeur. Pour l’entraîneur marseillais, le relâchement de ses joueurs en seconde période a coûté cher.

Et vlan ! Si l’OM a poussé son invincibilité à dix matchs consécutifs (toutes compétitions confondues) ce vendredi soir à Saint-Etienne (2-2), Rudi Garcia a logiquement tapé sur les doigts de ses joueurs à l’issue de la rencontre. "Je suis complètement mécontent. Ce sont deux points de perdus", a râlé l’entraîneur marseillais. Grâce à Florian Thauvin (4e) et Morgan Sanson (20e), l’OM menait à la pause (2-1). Mais Robert Beric a fini par arracher le nul (75e).

"On n’a fait grand-chose pour gagner ce match, a déploré Rudi Garcia. On ne peut pas gagner un match en faisant une seconde période comme ça, en jouant en marchant. Ce n'est pas suffisant pour nous. On n’est pas ce genre d’équipe. Il faut qu’on joue à fond. (…) Je pense qu’il va falloir qu’on retombe sur terre et qu’on joue tout le temps à 100%. C’est mon analyse du jour."

"On a entamé le match comme il le fallait, a souligné l’entraîneur de l’OM. On a marqué. Ils ont égalisé. On a poussé pour marquer un deuxième but, on l'a fait. Puis petit à petit, on s’est endormi. Il n'y avait plus de mouvement. Certes, ils n'étaient pas dangereux mais on n’a pas joué pour gagner la deuxième période. Et du coup, il est arrivé ce qui devait arriver, qu’ils égalisent. Comme par miracle, on s’est remis à rejouer. On a eu trois, quatre occasions mais c’était trop tard."

"Ça va permettre de continuer à serrer les boulons"

"On a trop géré, on a reculé, a finalement regretté Rudi Garcia. On n’a plus joué pour gagner la deuxième période. On leur avait bien demandé de le faire, pourtant. Mais c’est bien. Ça va permettre de continuer à serrer les boulons. On en a besoin. Plus ça va bien, plus je les mets en garde. Manifestement, ça ne suffit pas. On doit être à 100%. Chaque joueur doit donner le meilleur de lui-même. Et pas que quand on a le ballon, mais aussi pour défendre. On doit défendre à onze et ça n’a pas tout le temps été le cas. (…) Les deux buts ne sont pas admissibles. On pouvait faire mieux dans tous les domaines. Si on n’est que sur courant alternatif et pas sur courant continu, on ne gagnera pas le match. J’espère que ça nous servira de leçon."

LP avec EJ