RMC Sport

Stade Rennais: la joie de Pinault, ravi d’en avoir fini avec la lose historique

François Pinault

François Pinault - AFP

François Pinault, l’unique actionnaire du Stade Rennais, a accordé un entretien à la radio RTL ce lundi. A six jours de la finale de Coupe de France contre le PSG, il s’est félicité du changement d’image de son club et a loué le travail d’Olivier Létang et de Julien Stéphan.

François Pinault est enfin un actionnaire comblé. A 82 ans, il était temps. Propriétaire du Stade Rennais depuis 1998, l’homme d’affaires breton porte un œil soulagé sur la prolifique saison réalisée par son équipe, huitième de finaliste en Ligue Europa et au rendez-vous de la finale de la Coupe de France samedi face au PSG (21h). Un an après avoir cédé les commandes à son fils François-Henri, le mécène d’art est surtout soulagé d’en avoir fini avec l’image négative qui collait à son club.

"Le Stade s’est traîné, traîné…"

"Le Stade s’est traîné, traîné... Vous connaissez la blague: qu’est-ce qui monte et qui descend et qui est rouge et noir, c’est le Stade Rennais. Cette phase-là est terminée, il y a tout de même eu depuis quelques années du travail de fait, relève le dirigeant, dont la parole est rare quand il s'agit du Stade Rennais. Ça ne commence pas depuis un an, c’est un travail de fond, c’est un club de formation plutôt performant qui peut être amélioré encore et des recrutements qui ont plutôt été heureux et une équipe de dirigeants à la hauteur de la tâche."

A lire >>> Coupe de France: Neymar "sera là pour la finale", juge Tuchel

"Peut-être n’ai-je pas donné suffisamment de moyens"

A-t-il douté au cours de ces vingt années de disette ? "Non jamais, assure la sixième fortune française. Peut-être n’ai-je pas donné suffisamment de moyens pour aller plus haut, peut-être n’ai-je pas eu assez le temps de m’en occuper, mais il a fallu apprendre ce monde du football qui est complexe, se justifie-il." Il loue le travail des nouveaux hommes forts du Roazhon Park. "Je crois qu’aujourd’hui, il y a une bonne personne à la tête, que ce soit le directeur général Olivier Létang, ou ce jeune entraîneur qui est extraordinaire et Breton en plus."

A lire >>> Ben Arfa croit à la victoire en finale de Coupe de France

Très en vue en coupes, le Stade Rennais n’est que 11e de Ligue 1. A cinq journée du terme, il ne peut presque plus prétendre à une qualification européenne via le championnat. Un nouveau parcours en Ligue Europa passera donc forcément contre le PSG au Stade de France samedi.

Rennes n’a plus gagné de titres depuis la finale de la Coupe de France 1971. Les hommes de Stéphan ont échoué en finale des Coupes de France 2009 et 2014. Saint-Etienne avait aussi privé le club breton d’un premier titre en Coupe de la Ligue en 2013.

PL