RMC Sport

Stade Rennais: Stéphan dénonce les "mensonges" qui attaquent son "intégrité"

À deux jours du match du Stade Rennais contre Montpellier, Julien Stéphan a fustigé les récentes critiques qui, selon lui, s'en prennent à sa "personne" et non pas son travail. L'entraîneur breton était alors interrogé sur des récents propos de Daniel Riolo et Pierre Ménès.

Julien Stéphan dénonce des "attaques personnelles". Dans une spirale négative de cinq matchs sans victoire, avec notamment une élimination en Coupe de France, l'entraîneur du Stade Rennais a été invité à réagir vendredi aux récentes critiques récemment formulées par Daniel Riolo sur RMC et Pierre Ménès sur Canal+.

Le premier des deux consultants a notamment déclaré lundi que les joueurs avaient désormais "du mal" avec l'intéressé. Le second a quant à lui pointé du doigt "l'énorme responsabilité" du coach dans le "mauvais" mercato du club cette saison.

Dénonçant des "mensonges", en particulier "d'une personne qui ment depuis longtemps", Julien Stéphan a déclaré en conférence de presse: "Quand on critique l'entraîneur, le professionnel, c'est logique. On fait un métier public, on peut être critiqué en tant que tel. Par contre, (...) ce n'est pas la première fois qu'une analyse manque très clairement d'objectivité. Là, on touche à mon intégrité. On ne peut pas accepter ça."

"Information malhonnête"

"Je n'ai pas d'énergie à perdre là-dedans", a ensuite affirmé l'entraîneur breton, à deux jours du match de Ligue 1 prévu à Montpellier (dimanche 13h). "Je dis juste que ce n'est pas acceptable quand on attaque l'intégrité d'un homme. (...) Certes, notre dernier match a été mauvais. Mais quand j'entends tout le monde et que j'écoute tout le monde, on croirait qu'on est 15e. C'est peut-être que certains voudraient laisser penser, pour amener beaucoup de négatif. Mais on est 5e. Si on l'est, c'est qu'on a dû faire certaines bonnes choses à un moment", a-t-il poursuivi.

"C'est important aussi de lutter contre une autre information malhonnête, comme quoi j'aurais tous les pouvoirs ici, a aussi insisté Julien Stéphan. Les pouvoirs sont partagés avec des responsabilités partagées. Avec un président, un directeur sportif responsable de la politique sportive du club, et un entraîneur qui doit faire le maximum pour avoir les meilleurs résultats possibles."

JA