RMC Sport

Toulouse: Casanova raconte les débuts difficiles de Ben Yedder avant le "top joueur"

Entraîneur de Toulouse en 2008 et 2015 et entre 2018 et 2019, Alain Casanova a vu passer plusieurs joueurs brillants. L’ex-coach parle, dans Le Vestiaire sur RMC Sport 1 ce lundi, de deux pépites en particulier: Wissam Ben Yedder et Ibrahim Sangaré. Deux joueurs de générations différentes, mais deux joueurs au talent peu commun.

Sans club depuis son départ du Téfécé le 10 octobre, Alain Casanova (58 ans) présente aussi un palmarès quasi vierge. Joueur, il n’a glané qu’un titre de champion de France de deuxième division avec Le Havre. Et, en tant qu’entraîneur, il n’a rien gagné. Mais à Toulouse, il a au moins pu diriger quelques joueurs de grand talent.

Avec Ben Yedder, "ce fut très difficile au départ"

Wissam Ben Yedder fut l’un d’eux. Entre 2010 et 2016, l’attaquant a enfilé les buts avant de partir au Séville FC, puis à Monaco. Toutefois, "ce fut très difficile au départ", se remémore Alain Casanova, qui assure que "pendant un an et demi, il a fallu vraiment être patient avec lui" car "l’exigence du monde pro lui était alors inconnu".Un exemple pour illustrer son propos: "Premier jour d’entraînement, à 8 heures, il n’est pas là. Il est dans son lit. Je lui mets le compte le premier jour et je lui dis qu’il ne faut pas que ça se reproduise. Deuxième jour, rendez-vous à 8 heures, il n’est toujours pas là…"

Mais l’ex-entraîneur de celui qui est depuis devenu international français "ne veut surtout pas qu’on pense qu’il est ce joueur-là". "C'est un joueur qui est devenu d'une exigence, d'une précision, d'une détermination à réussir et d'une détermination à l'entraînement comme j'en ai rarement vu. C'est un top joueur", promet Casanova.

"Sangaré a le potentiel pour aller dans les plus grands clubs"

Pendant un peu plus d’un an, le technicien toulousain a aussi pu découvrir Ibrahim Sangaré, 21 ans. L’Ivoirien a "un potentiel énorme", juge Alain Casanova, même si le milieu de terrain "traverse un moment un petit peu délicat, ce qui est un petit peu normal dans une phase d’apprentissage". L’entraîneur pense que Sangaré doit s’améliorer "notamment sur le plan de la compréhension tactique", mais insiste: "Il a le potentiel pour aller dans les plus grands clubs".

Ibrahim Sangaré est "techniquement vraiment bon, très à l’aise avec le ballon, très costaud physiquement", énumère-t-il, entre autres qualités. "Il manque un peu de justesse dans ses dernières passes et dans ses tirs, mais il est très complet à seulement 21 ans. Il a tout pour être un jour dans un très grand club. C'est l'un des meilleurs que j'ai eus, du niveau de Moussa Sissoko, Etienne Capoue, Adrien Rabiot", renchérit Alain Casanova.

N.B