RMC Sport

Toulouse: le vestiaire s'interroge sur Dupraz

INFO RMC SPORT. Au sein du vestiaire de Toulouse, 18e de Ligue 1 après 16 journées, certains joueurs s’interrogent sur Pascal Dupraz. L’entraîneur du Téfécé, lui, pense que son groupe ne l’a pas lâché.

S'il n'est pas encore temps de parler de rupture entre les joueurs de Toulouse et leur coach, une partie du vestiaire des Violets a de sérieux doutes sur la pertinence du projet mené par Pascal Dupraz. Certains d'entre eux s'interrogent sur le contenu des entraînements et les compétences tactiques de l'ancien entraîneur d'Evian TG.

Son côté fort en gueule et leader de vestiaire, séduisant au début de l'idylle, n'aurait plus de prise sur certains membres de l'effectif. Selon une source proche du vestiaire, "il y a clairement un changement de discours chez certains joueurs qui adoraient Pascal Dupraz, mais qui commencent à en avoir assez d’en prendre toujours plein la tête à l’entraînement, avant et après les matchs".

L’agent d'un Toulousain confie en privé que les relations sont très tendues entre Pascal Dupraz et certains joueurs. Le divorce serait surtout consommé avec la nouvelle génération, qui juge avoir beaucoup donné pour Pascal Dupraz, mais qui continue de se faire sévèrement tancer par le coach toulousain. Pour l'heure, la direction du club a refusé de communiquer une quelconque position concernant son entraîneur.

A voir aussi >> Toulouse: top 10, finale de coupe, Dupraz fixe des objectifs très élevés

Dupraz : "Souvent, le cocu est le dernier averti"

"Je ne crois pas à cela, a répondu Pascal Dupraz ce vendredi sur la possibilité qu’un groupe lâche totalement son coach. J’ai tout un tas de signes qui me font croire que ce n’est pas le cas. Souvent, le cocu est le dernier averti. Donc c’est la même chose pour le coach que je suis. Il y a des signes. Je ne veux pas les trahir. Mais quand un joueur, venant de rater un penalty, étant furieux de l’avoir raté et rentrant au vestiaire, vient vous trouver et vous dit : "Ça me fait surtout ch… pour vous, coach"… Ce sont des signes. Peut-être qu’il y a des joueurs qui n’accrochent pas depuis je suis là. Je ne sais pas. Il faut leur poser la question."

A voir aussi >> TFC: Dupraz allume son vestiaire et les supporters

Tristan Molineri, Loic Tanzi