RMC Sport

Toulouse-OL: Depay arrache la victoire lyonnaise sur un but splendide en solo

Memphis Depay, buteur dans le temps additionnel, a permis à l'OL d'arracher la victoire à Toulouse (3-2), ce samedi soir dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1. Un résultat obtenu à trois jours de la réception de Benfica, en Ligue des champions.

Sous une pluie battante, l'OL a glissé et a bien failli rester à terre. Mais grâce à sa vedette Memphis Depay, le club rhodanien a réussi à enchaîner une deuxième victoire de suite en s'imposant sur le fil à Toulouse (3-2), ce samedi soir lors du multiplex de la 12e journée de Ligue 1. Une semaine après avoir mis un terme à sa série noire de huit matchs sans succès, l'OL remonte au huitième rang du classement tandis que le TFC s'embourbe à l'avant-dernière place.

Dans un début de match perturbé par des dysfonctionnements techniques de l'assistance vidéo à l'arbitrage et de la goal-line technology, la première occasion nette est l'oeuvre de l'attaquant toulousain Efthymis Kouloúris, d'une tête sur corner parfaitement stoppée par Anthony Lopes. L'OL s'accapare pourtant le ballon, mais la possession est stérile. Toulouse profite de ce faux rythme et de la passivité de la défense adverse pour ouvrir le score par le biais de Yaya Sanogo, très bien servi au premier poteau par un centre d'Amian.

Reine-Adélaïde dans les bons coups

L'OL réagit immédiatement, sous l'impulsion de Memphis Depay qui n'hésite pas à tenter (15e, 19e). Mais l'équipe manque de mouvement, semble craindre de potentielles contre-attaques et fait essentiellement circuler le ballon sur les ailes. C'est en combinant dans l'axe que les hommes de Rudi Garcia trouvent enfin la faille: à l'entrée de la surface, Jeff Reine-Adélaïde réussit un magistral tour de passe-passe en éliminant deux défenseurs d'une roulette pour ensuite offrir à Memphis Depay son sixième but de la saison en championnat (26e).

Malgré l'égalisation, la domination lyonnaise reste tout de même poussive. L'animation offensive manque d'automatismes et de lucidité sur ses situations intéressantes (32e, 39e), tandis que le bloc défensif souffre entre les lignes et dans les duels à l'image de Joachim Andersen (28e). Cette dynamique se poursuit après la pause. Et comme en première période, l'OL tombe à nouveau sur un centre, cette fois venu de la gauche. En voulant intervenir promptement, Anthony Lopes percute Jason Denayer et fait involontairement mourir le ballon dans son propre but. Avec l'aval de l'assistance vidéo, Toulouse reprend ainsi l'avantage pour la deuxième fois (57e).

Le numéro de Depay

À l'heure de jeu, constatant que son équipe manque cruellement de créativité, Rudi Garcia tente une formule plus offensive en faisant sortir Lucas Tousart pour Bertrand Traoré. La pression s'accentue sur la défense toulousaine, qui finit par céder encore sur une belle louche de Jeff Reine-Adeléaïde, l'un des meilleurs sur le terrain, à destination de Moussa Dembélé qui a fait parler son physique pour marquer son huitième but de la saison (67e).

Toulouse demeure néanmoins à l'affût et Efthymis Kouloúris parvient même à trouver la barre transversale (74e). Mais après cela, l'OL fait le siège dans la moitié de terrain adverse et se procure plusieurs belles occasions (78e, 89e, 90+1e). Mais les minutes défilent et le TFC s'octroie même une attaque placée dans le temps additionnel. Et alors que tout le monde s'attend à ce que le match s'achève sur un score nul, le soliste néerlandais Memphis Depay prend ses responsabilités, part en dribbles dans l'axe puis décoche la frappe croisée parfaite. L'Olympique Lyonnais arrache ainsi la victoire, à trois jours de la réception de Benfica en Ligue des champions.

Julien Absalon