RMC Sport

Toulouse-PSG: Neymar libère les Parisiens avant le Real Madrid

Neymar (PSG)

Neymar (PSG) - (AFP)

Le PSG a difficilement battu Toulouse (1-0) sur un but de Neymar, samedi, lors de la 25e journée de Ligue 1. Mission accomplie pour les Parisiens, quatre jours avant le déplacement sur la pelouse du Real Madrid en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

Neymar a débloqué l’affaire

Toulouse a tenu soixante-huit minutes, sauvé par la solidarité de son bloc défensif, la maladresse parisienne et plusieurs parades de son gardien (lire plus loin). Mais le TFC a fini par craquer, puni par Neymar: trouvé sur un renversement d’Angel Di Maria, le Brésilien, qui a touché 138 ballons dans le match, a inscrit en glissant son 19e but de la saison en Ligue 1 d’une frappe du pied gauche déviée par le malheureux Issa Diop. Il est passé tout près du doublé quelques minutes plus tard mais ses deux tirs enroulés ont touché les montants: la base du poteau d’abord (78e), le haut de la transversale ensuite (80e).

À lire aussi >> Toulouse-PSG, le film du match

Mbappé: une frayeur et des fulgurances 

Une frayeur a traversé le banc parisien en première période, après que la cheville droite de Kylian Mbappé a été écrasée par une semelle de Corentin Jean (39e). L’ancien Monégasque s’est finalement relevé pour reprendre le match. Aligné à la pointe de l’attaque en raison de l’absence d’Edinson Cavani (hanche droite), il s’est signalé sur plusieurs accélérations fulgurantes et aurait pu ouvrir le score sans un excellent Alban Lafont (26e). Plus discret en deuxième période, il est resté sur le terrain jusqu’au bout, comme Neymar.

Diarra a fait sobre

Titularisé au poste de sentinelle pour la deuxième fois d’affilée cette semaine après avoir débuté à Sochaux mardi, Lassana Diarra a livré un match sérieux à défaut d’être flamboyant, avant de céder sa place à Marco Verratti à l’heure de jeu. Il a tenté de fluidifier le jeu et privilégié les passes courtes, à destination de ses coéquipiers les plus proches sur la pelouse, laissant à Adrien Rabiot et Giovani Lo Celso le soin de casser les lignes. Le PSG ayant tenu le ballon la grande majorité du temps, il n’a ni été vraiment testé, ni mis en difficulté, mais a été averti pour une intervention à retardement sur Giannelli Imbula (55e).

Lafont a retardé l’échéance

Le PSG est tombé sur un Lafont des grands jours. Le portier toulousain a repoussé toutes les tentatives parisiennes en première mi-temps. Auteur d’un arrêt réflexe devant Kimpembe (5e), il s’est parfaitement allongé sur une frappe enroulée de Mbappé du pied gauche (26e), qui avait enrhumé Issiaga Sylla d’un crochet, et a écarté du pied une reprise de Neymar en première intention, façon gardien de handball (39e). Il a aussi dévié sur sa barre transversale un corner rentrant de Di Maria (45e). Impuissant sur le but, il a été sauvé deux fois par ses montants. En face, Alphonse Areola n'a quasiment pas eu de travail, en dehors d'une tête de Yaya Sanogo (14e).

Alves en difficulté

Moins fringant depuis quelques matches, Daniel Alves a une nouvelle fois été en difficulté au Stadium. Le latéral brésilien a régulièrement été mis au supplice par Max-Alain Gradel, qui l’a pris de vitesse sur la plus grosse occasion toulousaine du match (14e), ou Corentin Jean. Plus étonnant: sa participation aux attaques parisiennes a parfois été timide et maladroite. 

Mission accomplie pour le PSG

Défait par Strasbourg (1-2) juste avant son lourd revers sur la pelouse du Bayern Munich (1-3), début décembre, le PSG a préparé le grand rendez-vous de sa saison par un succès et sans perdre de joueurs sur blessure. Il a enchaîné sa sixième victoire de suite toutes compétitions confondues et porté son avance en tête du championnat à 13 points avant le reste de cette 25e journée. Le TFC, lui, peut potentiellement terminer le week-end en position de relégable ou de barragiste en fonction des résultats de ses rivaux, samedi soir et dimanche. Les joueurs de Michaël Debève sont pour l’instant quinzièmes.

VIDEO - PSG: Thiago Motta surpris de ne pas être dans le groupe à Toulouse

Thomas Broggini