RMC Sport

Trêve internationale: Genesio aurait préféré un report de la 31e journée

En conférence de presse, à deux jours du match du Stade Rennais contre le FC Metz, Bruno Genesio a rappelé qu'il était favorable à un report de la 31e journée pour ne pas empêcher les internationaux non-européens de rejoindre leur sélection à cause des restrictions sanitaires.

À l'approche du match du Stade Rennais sur la pelouse du FC Metz, comptant pour la 30e journée de Ligue 1, qui précède le début de la trêve internationale, Bruno Genesio s'est exprimé jeudi en conférence de presse sur la décision des clubs français de retenir les joueurs qui auraient été amenés à quitter l'espace européen avec leur sélection. "Pour eux, c'est certainement diffiicle et une déception. Mais ils doivent aussi comprendre que la situation est un peu différente de ce qu'on a connu. Malheureusement, ça ne paraît pas possible de les laisser partir en acceptant qu'il y ait sept jours d'isolement et que trois, quatre, cinq joueurs, ou plus pour certains clubs, ratent le match de championnat après la trêve", a-t-il commenté.

"Ça aurait pu régler beacuoup de problèmes"

"C'est pour ça que j'avais émis l'idée, peut-être farfelue, de reporter cette journée. Il me semble que ça aurait pu régler beacuoup de problèmes", a rappelé Bruno Genesio, qui aurait donc personnellement préféré que tous les internationaux puissent rejoindre leur sélection.

"Si je me mets un peu à leur place, ça peut être difficile d'être tiraillé entre le club et la sélection, a-t-il repris. Mais ce sont des professionnels. Je pense qu'ils seront présents samedi et pour le match de Reims (après la trêve, ndlr) aussi à 100%".

La décision des clubs français professionnels est la conséquence d'une circulaire de la FIFA, permettant de ne pas libérer les internationaux qui seraient soumis à des restrictions sanitaires prises par les autorités à leur retour. C'est le cas en France, avec une obligation d'isolement de sept jours pour tout voyageur rentrant d'un pays extérieur à l'espace européen (celui-ci comprend l'Union européenne, Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican).

JA