RMC Sport

VIDEO. Al-Khelaïfi après son audition: "Je suis venu tranquille, je repars tranquille"

Entendu par la justice suisse ce mercredi, le président de BeIN Media, Nasser Al-Khelaïfi, a exprimé sa confiance alors qu'il est soupçonné de corruption dans l'attribution des droits média de deux Coupes du monde.

Si Nasser Al-Khelaïfi est arrivé à Berne dans la discrétion, il s'est arrêté devant les journalistes présents à la sortie de son audition par la justice suisse ce mercredi. Le président du groupe BeIN Media est soupçonné de corruption dans le cadre de l'attribution des droits de diffusion des Coupes du monde 2026 et 2030. "J’ai demandé à venir en Suisse pour donner mes explications. J’ai répondu aux questions, je n’ai rien à cacher. Je suis disponible pour aider la justice suisse s’ils veulent me revoir. Je suis venu tranquille, je repars très tranquille", a déclaré celui qui est aussi président du PSG.

Al-Khelaïfi pourrait à nouveau être auditionné

Le Ministère Public de la Confédération a également réagi au sortir de l'audience par le biais de son porte-parole, André Marty. Ce dernier indique que Nasser Al-Khelaïfi a parfaitement collaboré avec la justice suisse: "Mr Al-Khelaïfi a répondu à toutes les questions". Mais la justice helvète n'exclut pas définitivement une audition supplémentaire dans les mois à venir. L'enquête, elle, se poursuit.

>> Le clan Al-Khelaïfi très confiant après l'audition devant la justice suisse

VIDEO - La réaction de Nasser Al-Khelaïfi à la sortie de son audition par la justice suisse

A. D.S. avec Saber Desfarges à Berne