RMC Sport

AC Ajaccio-Le Havre: ce que l’on sait de la sécurité mise en place dimanche

Le bus havrais à son arrivée au stade vendredi

Le bus havrais à son arrivée au stade vendredi - AFP

Le match de play-off, qui devait opposer l’AC Ajaccio au Havre vendredi soir en Corse, aura finalement lieu dimanche à 19h, suite au caillassage du bus des Normands. Le dispositif de sécurité a été sérieusement renforcé.

La réaction sécuritaire semble à la hauteur de la stupeur provoquée par le report du match de play-off AC Ajaccio-Le Havre vendredi soir. Dimanche, les autorités corses entendent rectifier le tir pour ne pas connaître de nouveau la soirée cauchemar vécue deux jours plus tôt. Conséquence, c’est un dispositif particulièrement renforcé qui va être mis en place pour le retour du HAC au stade François-Coty, à l’occasion de ce duel mis en place pour désigner la formation qui affrontera le 18eme de L1, pour un barrage (aller-retour) d’accession-relégation (23 et 27 mai).

De source policière, une majorité des policiers de Corse du Sud ont été rappelés pour venir assurer la sécurité du match de dimanche, la préfecture leur demandant d’interrompre leur week-end de congés. Par ailleurs, une demi-compagnie de CRS sera mobilisée, soit une soixantaine de policiers, dont le but est de mettre en place "une cage étanche au niveau du bus du Havre et du stade".

Une sécurité défaillante vendredi

Vendredi, à son arrivée à François-Coty, le bus des joueurs havrais avait été pris d’assaut par quelques individus et caillassé. Des incidents rendus possibles par une sécurité défaillante. La préfecture a en effet sous-estimé la mobilisation et la détermination de certains supporters malveillants. Il n’y avait par exemple que sept policiers au contact du bus ; des policiers qui, toujours de source policière, ont "vite été débordés parce qu’ils n’avaient pas d’informations sur l’attitude des supporters." Par ailleurs, "en amont, au niveau du renseignement territorial, les forces de l’ordre s’attendaient à la présence d’une dizaines d’individus excités, pas plus."

Samedi, au moment de reprogrammer ce play-off à dimanche 19h, la Ligue avait indiqué avoir "reçu (d)es engagements écrits de la part de la préfecture pour garantir la sécurité de la rencontre ainsi que l’accessibilité au stade des joueurs du Havre AC."

Marion Dubreuil (avec JMD)