RMC Sport

Coronavirus: quelle solution pour Chambly-Le Mans?

Le match Chambly-Le Mans, censé se disputer à Beauvais vendredi (20h), dans l’Oise, principal foyer de propagation du coronavirus en France, est logiquement menacé. La rencontre pourrait être reportée, à moins que la Ligue de football (LFP) ne décide d’inverser le match.

Le coronavirus n’a pas fini de bouleverser le calendrier sportif en France. Une réunion est prévue ce mardi autour de la ministre des Sports Roxana Maracineanu pour faire le point sur les dispositions prises par le gouvernement, et échanger sur les mesures spécifiques qui s’imposent à l’écosystème sportif. Chaque préfecture en France a la main sur la tenue des manifestations sportives sur son territoire. Les prochains jours pourraient donc être ceux d’annonces concernant des matchs de football.

Les dirigeants de Chambly pessimistes

Chambly-Le Mans, comptant pour la 28e journée de Ligue 2 et programmé ce vendredi à Beauvais (Oise), est le match le plus menacé par l'épidémie qui sévit dans l'Hexagone. Même si un huis clos n’est pas exclu, la tendance est à un report de cette rencontre prévue dans le principal foyer du Coronavirus. Plus l’épidémie progresse, plus le principe de précaution semble prévaloir dans l’esprit des décideurs dans les préfectures.

Contactés par RMC Sport, les dirigeants de Chambly se disent très pessimistes sur la tenue du match. Le club applique l’arrêté préfectoral en cours en suspendant les séances d’entrainement de ses équipes de jeunes (U6 à U18) jusqu’au 14 mars inclus. En revanche, les pros se sont entraînés normalement ce lundi matin et sont en attente des prochaines informations pour savoir s’ils joueront vendredi.

Invité à s’exprimer sur le sujet ce lundi, Fulvio Luzi, le président de Chambly, a annoncé au micro de RTL qu’il était en négociation avec la mairie de Paris pour jouer à Charléty vendredi. Une information immédiatement confirmée sur les réseaux sociaux par Jean-François Martins, adjoint à la mairie de Paris, chargé des sports et du tourisme. La Ligue des football professionnel (LFP) pourrait aussi faire le choix d’inverser la rencontre.

QM avec Loïc Briley