RMC Sport

Der Zakarian : « Rien n’est fait »

Der Zakarian ne veut pas crier victoire trop tôt

Der Zakarian ne veut pas crier victoire trop tôt - -

Malgré un nouveau succès à Sedan (2-1), Michel Der Zakarian, entraîneur de Nantes, ne veut pas crier victoire trop tôt.

Michel Der Zakarian, Nantes a fait preuve de réalisme face à Sedan…
Non, nous n’avons pas été réalises. On a été solides. Tout le monde critique notre jeu. Je regarde beaucoup de matchs à la télévision. J’ai par exemple suivi la rencontre Bordeaux-Lille et il y avait autant de déchet que nous. A un moment donné, on ne peut pas demander aux joueurs d’être tout le temps à 200%. Ils font le maximum. Ce soir (hier), j’estime que nous avons réalisé un match solide contre une très bonne équipe de Sedan.

Une nouvelle fois, votre match a été programmé lundi soir. Ca ne vous dérange pas de jouer après tout le monde ?
Jouer après tout le monde met une pression supplémentaire. On connaît les résultats de nos concurrents. Quand on est favori, tout le monde a envie de vous taper. Pour moi, les joueurs répondent présents depuis le début de la saison et je leur tire un grand coup de chapeau. Ils restent maintenant treize journées à disputer. Rien n’est fait.

Comment voyez-vous cette fin de championnat ?
Nous avons désormais deux matchs à jouer à domicile. Ce n’est jamais facile de faire le plein à la maison deux fois de suite. Avec deux victoires, l’écart écart avec le 4e peut être encore plus important (10 points à ce jour avec Bastia). Si on arrive à avoir 14 points d’avance à 11 journées de la fin, on aura fait un grand pas vers la montée.

La rédaction