RMC Sport

Deuxième chance pour Monaco

Les Monégasques jouent la montée face à Caen

Les Monégasques jouent la montée face à Caen - -

Alors qu’il a raté le coche à Sedan lors de la précédente journée (1-1), Monaco a une nouvelle occasion de valider sa montée en Ligue 1 ce samedi (14h), en s'imposant à domicile contre Caen. Ce serait là une première étape pour les Monégasques, qui visent le titre de champion.

Avant même le début de la saison, Monaco, avec sa puissance financière incomparable en Ligue 2, avait appuyé sur le bouton de l’ascenseur supposé l’emmener tout droit à l’étage supérieur. Trente-quatre journées plus tard, il n’a jamais été aussi proche d’ouvrir ses portes au club princier. Avec 11 points d’avance sur le quatrième, à quatre journées du terme de l’exercice, la montée ne fait ainsi plus aucun doute. Reste à l’officialiser.

Plus facile à dire qu’à faire pour les hommes de Claudio Ranieri, qui ont raté une première occasion lundi, en concédant le nul sur la pelouse de Sedan (1-1). Ce samedi (14h) à Louis II, ils auront une deuxième cartouche face à Caen, dernière équipe en date à les avoir fait chuter. C’était il y a… cinq mois. Et la gifle reçue (3-0) avait visiblement remis les idées en place à ces Monégasques qui survolent le championnat depuis. La donne est simple : une victoire serait synonyme de L1, tout autre résultat les condamnerait à patienter au moins une semaine de plus.

Ranieri : « C’est important d’être champion »

Deux ans après la descente, les Rouge et Blanc ont donc toutes les cartes en main. Mais leur entraîneur Claudio Ranieri voit plus loin. « Je ne pense pas qu’à la montée, je pense au titre final, assure le technicien italien. Je veux gagner. Pour moi, pour Monaco, pour les joueurs, pour tout le monde. C’est très important, c’est un palmarès. Pour notre équipe, monter, c'est naturel. Gagner le titre donnerait quelque chose de plus ». Une mission là aussi très accessible, à en juger par les cinq longueurs d’avance sur Nantes, deuxième. A condition de ne pas se laisser surprendre par des Caennais certes au ralenti, mais toujours difficiles à faire plier (5 nuls de rang).

« Caen jouera de la même façon que d'habitude, avec cinq défenseurs, quatre milieux et un seul attaquant, analyse l’entraîneur italien. C'est la meilleure défense. On possède la meilleure attaque, ça devrait donner un bon match ». D’autant que Caen, quatrième, joue lui aussi pour prendre le train de la montée. « On veut préserver notre invincibilité lors des quatre derniers matches, mais ce sera difficile, parce que les équipes jouent soit la montée, soit le maintien », prolonge le défenseur Giorgios Tzavellas. En n’oubliant pas que chacune des quatre marches pourraient les emmener tout droit en Ligue 1, où ils ne manqueront pas de se fixer de nouvelles ambitions…

A lire aussi :

- L'actu de la Ligue 2

- Monaco - Germain : « Fêter la montée à Louis II »

- Monaco devra encore patienter

A.T.