RMC Sport

Estevan : « Je ne suis pas surpris »

Arles-Avignon est s'est imposé à Clermont (1-2) pour la reprise du championnat. Un résultat qui n’a pas étonné Michel Estevan, le coach du promu en L2.

Avez-vous été surpris par la performance de votre équipe ?
Non. Un match reste un match. On avait autant de chances de le remporter que Clermont avant le coup d’envoi. Ça s’est bien passé pour nous. On travail pour ça. Si on vient battu d’avance, ça ne sert à rien de faire le déplacement. On se bat avec nos qualités. On aurait aussi pu faire match nul - notre gardien Cyrille Merville a arrêté un pénalty -, cela aurait été aussi un très bon résultat.

Quelles sont les ambitions d’Arles-Avignon dans ce championnat ?
Arles-Avignon est un club tout neuf. On a eu du mal à monter en L2 par rapport à la DNCG. On n’a pas de projet à long terme. On essaie de gagner des matches, de prendre du plaisir et d’en donner aux gens. Après, on verra. On ne peut pas affirmer qu’on va se maintenir après cette victoire. Il y aura d’autres matches plus difficiles.

Vous pouvez vous appuyer sur des joueurs d’expérience...
On voulait garder quelques joueurs du cru et les entourer avec ces joueurs d'un plus haut niveau comme Kaba Diawara, Abdelmalek Cherrad, Sébastien Piocelle ou Cyrille Merville. On savait où on allait. La mayonnaise à l’air de prendre, l’ambiance est bonne. Mais il faut qu’on se renforce encore. Ce soir, on a été dépassés dans certains domaines. On cherche encore la perle rare.

Vous devez confirmer la semaine prochaine contre Ajaccio...
Oui on va essayer. Ça va être un match difficile. Quand on est sérieux et appliqué, on pose beaucoup de difficultés. Les gens peuvent venir nous voir jouer, ils ne seront pas déçus par l’engagement et la volonté de bien. Après le résultat, on verra bien…

La rédaction