RMC Sport

Janin : « Je subis »

Après la victoire face à Guingamp (2-1), l’ex-futur entraîneur de Strasbourg, Pascal Janin est revenu sur la période difficile que traverse le club et sur sa situation personnelle.

Comment appréciez-vous cette victoire après une semaine de folie à Strasbourg ?
Ce qui se passe en coulisses a plus fait parler du club que l’équipe. Quand on est entraîneur, on n’aime jamais se retrouver dans un tel contexte. Les joueurs ont donné une bonne réponse sur le terrain. Cette situation peut inquiéter les joueurs aussi. Mais ils se sont bien préparés. Ils ont pensé aux supporters malheureux en Alsace qui voit un Racing déchiré.

Sentez-vous un club à la dérive ou simplement victime d’une mauvaise passe ?
C’est une mauvaise passe. Il y a eu des mauvais choix. Des erreurs ont été commises et on le paie un peu aujourd’hui. Mais je suis convaincu que l’Alsace ne peut pas vivre sans le Racing. Les gens qui aiment ce club vont le sauver. J’en suis convaincu.

Avez-vous envie de rester jusqu’à la fin de la saison ?
Bien sûr. J’ai envie de continuer dans ce club qui vit des moments pénibles. Mais ce n’est pas moi qui décide. Je pense avoir un bon relationnel avec la plupart des joueurs. Le groupe m’a bien soutenu avec ce match. J’ai tout sauf envie de partir. On m’a annoncé sur le départ. Depuis une semaine je suis en prolongation.

Est-ce respectueux de la part du club ?
Ce n’est pas facile. Je subis. Je ne peux rien changer. J’essaie de prendre les choses du bon côté. C'est dans ma nature. Je navigue à vue, jour après jour. Ça ne m’empêche pas de faire mon métier. Je ne sais pas si je le ferai longtemps mais j’essaie de bien le faire.

La rédaction