RMC Sport

Lens : Areola dans le grand bain

Alphonse Areola, le nouveau gardien du RC Lens

Alphonse Areola, le nouveau gardien du RC Lens - -

Sacré champion du monde des -20 ans cet été, Alphonse Areola fera ses grands débuts avec son nouveau club, le RC Lens, ce dimanche face au CA Bastia (20h45). Le début d’une grande carrière pour le gardien prêté par le PSG ?

Au stade Bollaert, ce dimanche soir, une grande partie des regards seront braqués sur ce jeune gardien de 20 ans, quasiment inconnu il y a encore quelques semaines. Ce cap de la vingtaine à peine franchi, Alphonse Areola présente pourtant déjà un beau CV. S’il ne compte que deux matches en professionnels, ceux-ci ont été disputés en Ligue 1 avec le PSG, champion de France. Mais ce n’est pas tout. Areola a aussi à son palmarès le titre de champion du monde des moins de 20 ans. Un titre décroché cet été en Turquie qui lui confère un tout autre statut, puisque celui qui a été prêté à Lens est passé de numéro 3 au PSG à numéro 1, devant Rudy Riou (37 matches la saison passée).

Tout sauf une surprise pour Antoine Kombouaré, qui avait perçu son immense talent au PSG. « Je l’ai vu arriver et c’est moi qui l’ai fait monter avec le groupe professionnel, il avait 16 ans, rappelle l’entraîneur lensois. Cela fait quatre ans qu’il s’entraîne avec le groupe pro. On peut dire qu’il a vu les meilleurs attaquants du monde, avec Nene, Beckham, Ibrahimovic, Ménez, Gameiro, Pastore, Lavezzi… »

Kombouaré : « Le mental, il l’a »

S’il y a effectivement pire comme apprentissage, voilà Alphonse Aréola plongé dans le grand bassin du football professionnel. Un tout autre univers. D’autant qu’il a parfois été reproché au jeune gardien son manque d’autorité dans sa surface. « Le mental, il l’a, assure Kombouaré. Je ne me pose aucune question sur ses qualités, son talent, son investissement ou son état d’esprit. La seule interrogation qu’on peut avoir, c’est la gestion de la pression. Pour la première fois, il va garder les cages en pros. A lui de faire ses preuves. Il a une chance fantastique de se retrouver à Lens, dans un grand club, avec un groupe ambitieux et un énorme projet. A lui de saisir cette opportunité. Il a en tout cas toute ma confiance. »

Et celle de ses partenaires, qui n’ont pas eu besoin de 50 entraînements pour remarquer le talent de l’ex-Parisien. « Il faut bien commencer un jour, avance le défenseur lensois Ahmed Kantari. Vingt ans, pour un gardien, c’est assez jeune, mais iI est sur une dynamique positive avec le titre de champion du monde. Il va devoir surfer là-dessus pour bien se lancer. C’est un joueur de qualité. A nous, les joueurs, de lui simplifier la tâche. » Alphonse Areola se charge du reste.

A lire aussi :

- Ligue 2 : les attractions Lens et Rothen

- Kombouaré : « Envie d’aller haut avec Lens »

- Kantari : « Le statut de favori est trompeur »