RMC Sport

Ligue 2: à Orléans, la série cauchemar de Lens continue

-

- - -

Intronisé en lieu et place d'Alain Casanova, Eric Sikora n'a pas connu la joie d'un succès pour son retour sur le banc lensois.  Ce lundi soir, le Racing a enregistré une nouvelle défaite, sa cinquième consécutive, à Orléans (2-0), en clôture de la 5e journée de Ligue 2.

L'effet Sikora attendra encore un peu. Beaucoup? Difficile de le dire, car le mal semble bel et bien profond dans les rangs Sang et Or. Revenu sur le banc de l'équipe première en tant qu'entraineur provisoire, lui qui avait déjà officié en intérim dans un passé pas si lointain - de septembre 2012 à mai 2013 - à la place d'Alain Casanova, écarté en raison des mauvais résultats de l'équipe, l'ancien défenseur du club artésien n'a toujours pas trouvé la bonne formule pour réveiller un effectif en plein marasme sportif.

Un seul tir cadré en 90 minutes

A lire aussi: Sikora à la rescousse du RC Lens

Pire : si une semaine plus tôt, le Racing avait réussi à se rebiffer, en revenant à 3-2 après avoir pris l'eau en sept minutes, sur la pelouse de Lorient en Coupe de la Ligue (2e tour), cette fois, il n'y a pas eu de révolte de la part des Lensois, incapables de se montrer dangereux face au but adverse (7 tirs, 1 cadré) et incapables, surtout, de faire preuve de sang-froid dans leur jeu. Rapidement mené sur un coup franc de Bouby (5e), les Artésiens se sont mis dans le dur en concédant peu avant la demi-heure de jeu un penalty transformé par Poha (28e). Et sans la clémence de Benoit Millot, Lens aurait pu être corrigé plus sévèrement, Ebosse commettant une faute grossière (tacle en retard) sur N'Goma (32e).

Alors que le Racing s'englue dans les bas-fonds du classement et signe une cinquième défaite consécutive en autant de journées de championnat, Orléans revient à 2 points du podium et conforte ses ambitions de montée. Ambitions qui semblent aujourd'hui inaccessibles à des Lensois en pleine crise. La fin du mercato pourrait être animée du côté des Sang et Or. Et la trêve internationale bien à propos pour laver les têtes nordistes.

VIDEO-Benarbia: "Monaco a choisi le business à la place de l'ambition"

A.D