RMC Sport

Ligue 2: banderole, joueurs tancés… fin de match très tendue à Sochaux

Alors que Sochaux a vécu une défaite cinglante face à Nancy (0-4), la fin de match a été marquée par une banderole haineuse contre le propriétaire du club. Les fans nancéiens ont aussi été pris à partie.

Sochaux a un peu plus plongé dans la crise en s’inclinant lourdement à domicile face à Nancy (0-4), avec quatre buts encaissés en sept minutes, ce vendredi lors de la 27e journée de L2. Ce qui a donné lieu à une fin de match très tendue en tribunes. A quelques minutes du coup de sifflet final, une banderole hostile au propriétaire chinois a été déployée: "Hate Ledus" ("Nous détestons Ledus").

Jets de bâtons sur les joueurs

Dès le coup de sifflet final, Omar Daf, l’entraîneur sochalien a réuni ses joueurs au centre du terrain pour leur parler. Un supporter a alors fait son apparition sur la pelouse pour se diriger vers les joueurs pour semble-t-il faire part de son mécontentement. Il a rapidement été appréhendé par les stadiers. Les joueurs sochaliens se sont alors dirigés vers la tribune nord où se trouve le principal kop. Ils ont été reçus par des jets de bâtons en plastique utilisés pour les drapeaux. Omar Daf et ses hommes ne sont pas attardés. Après un rapide tour vers la tribune sud, ils sont rentrés au vestiaires.

Les supporters nancéiens visés

La situation s’est encore dégradée entre les supporters de la tribune nord et les 750 Nancéiens qui avaient fait le déplacement. Les deux groupes se sont d’abord provoqués par chants interposés. Puis une dizaine de supporters sochaliens a fait le tour du stade pour se diriger vers le parcage visiteur. Les stadiers ont rapidement été surpris puis dépassés. Les barrières de protection du parcage ont joué son rôle malgré la volonté de ces supporters sochaliens d’en découdre (insultes et coups dans les barrières de protection).

Les forces de l’ordre ont fait leur apparition dans le stade et la situation s’est semble-t-il apaisée. Les forces de l’ordre présentes sur place n’ont pas souhaité communiquer. Le club sochalien n’avait aucune information à ce sujet. Les supporters nancéiens sont montés dans leurs bus et sont repartis dans le calme aux alentours de 22h30. La situation sportive de Sochaux devient de plus en plus préoccupante. Pour rappel, les Doubistes pointent désormais à la 18e place (barragiste) et restent sur trois défaites consécutives.

Jordan Ollivier