RMC Sport

Ligue 2 : du suspense pour la montée

Ligue 2 : du suspense pour la montée

Ligue 2 : du suspense pour la montée - AFP

Quatre petits points, c'est ce qui séparent le Red Star (3e) de Clermont (6e) en Ligue 2 avant le début de la 32e journée ce vendredi (20h). Si l'avenir de Nancy (2e, 58 points) et Dijon (1er, 60 points) semble s’écrire en Ligue 1, ils sont notamment quatre à briguer la dernière place parmi l'élite.

Red Star (3e, 52 points) : la Ligue 1, 40 ans après ?

Le Red Star n'en finit pas de surprendre. Tout juste promu de National, il est en train de réaliser une saison étonnante. Après des débuts difficiles et une première victoire lors de la 6e journée, le club de Saint-Ouen, qui joue à Beauvais, a ensuite opéré une remontée fantastique. Invaincus entre la 21e et la 28e journée, les hommes de Rui Almeida se sont incrustés sur la dernière marche du podium fin février pour ne plus la lâcher. Le Red Star a aujourd’hui la possibilité de retrouver l’élite. Ce serait une première depuis 1975.

Le Havre (4e, 51 points) : le beau jeu avant tout

Bob Bradley a tout changé. L’ancien sélectionneur des Etats-Unis, arrivé en octobre dernier, a totalement relancé les Normands. L’Américain a révolutionné le jeu havrais en alliant jeunesse (Mousset 10 buts, Bain, Mendes…) et expérience (Cambon, Gimbert, Bonnet…). Reconnu par tous, le beau jeu prôné par le coach fonctionne. Dans une spirale positive avec quatre victoires en six matchs, Le Havre est proche d’un retour en Ligue 1, cinq ans après.

Metz (5e, 50 points) : les Lorrains s’accrochent

Grosse cylindrée de Ligue 2 (2e budget), Metz était l’un des favoris à la montée cette année. Sur le podium depuis le début du championnat, les Messins ont ensuite baissé le pied pour se retrouver 7e le soir d’une défaite à Clermont (1-2, 29e journée). On pensait alors les joueurs de Philippe Hinschberger condamnés à jouer une saison de plus en Ligue 2. C’était sans compter sur la capacité de rebond des coéquipiers de Ngbakoto (9 b. et 9 p.d.). Deux victoires à l’arraché lors des deux dernières journées et les voilà revenus en course, à deux points de l’accessit.

Clermont (6e, 48 points) : une montée historique ?

Corinne Diacre a été décriée, elle a répondu sur le terrain. La première femme à la tête d’une équipe professionnelle masculine est encore en train d’écrire une page de l’histoire de Clermont. Le club auvergnat, avant-dernier budget de Ligue 2 (6 M €), postule aujourd’hui à une place dans l’élite. Grâce notamment à son duo Diedhiou-Boulaya, insaisissable (26 buts, 56% du total clermontois). Une montée qui serait historique. Le Clermont Foot 63 n’est jamais parvenu à se hisser en première division.